Page 120

114

CHAPITRE VI.

non moins distingués par leur sagesse ; mais elle les abandonne dès qu'ils traitent ce sujet. Ils conviennent qu'il est rempli de difficultés ; ils cherchent à les résoudre. À Athènes , ils sont frappés de voir qu'il y a quatre cent mille esclaves soumis à vingt o u trente mille libres. Ils savent q u e la proportion est la m ê m e à Lacédém o n e , à Corinthe et dans toute la Grèce; ils n'en persistent pas moins à regarder l'inégalité des droits entre les h o m m e s c o m m e une condition sans laquelle l'ordre ne peut exister. U n vingtième seulement aura les droits de cité ; le reste sera c o m p t é parmi les brutes. L a minorité gouvernera, tandis qu'une i m m e n s e multitude formera l'exception

et devra obéir. Ces sages

conviennent de leur embarras, et a u c u n d'eux n'a la pensée q u e la manière la plus certaine d'en sortir, c'est d'abolir l'esclavage. L'inimitié d'Athènes et de Sparte divisa longtemps la Grèce entière, où elles étaient les principales puissances ; mais une puissance plus redoutable encore finit par* les rapprocher, et on lit l'article suivant dans u n traité d'alliance qui leur fut inspiré par la crainte : « Si les esclaves se soulèvent à L a c é d é m o n e , » les Athéniens porteront secours aux Lacédé» moniens, autant qu'il sera en leur pouvoir (1). » ( 1 ) T H U C Y D I D E , t o m e III.

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement