Page 114

108

C H A P I T R E

VI.

Dix-sept siècles avant notre ère, Joseph est vendu par ses frères, sans que le droit de la guerre ait la moindre part à cette iniquité ; mais l'esclavage de Joseph ne peut être douteux, il est m ê m e raconté c o m m e u n acte de commisération ; et ces m é c h a n s se croient pitoyables , parce qu'au lieu de faire mourir leur frère, ils le vendent c o m m e leur esclave Il paraît que les Hébreux sortis d'Egypte, o ù ils avaient été esclaves, furent en guerre avec tous leurs voisins. Ces guerres étaient sans pitié. La victoire n'épargnait ni les h o m m e s , ni les f e m m e s ni m ê m e les enfans. Les vierges seules étaient conservées. Les Israélites avaient cependant de n o m b r e u x esclaves, et ils les maltraitaient jusqu'à leur ôter la vie. Les préceptes de leur législateur, à ce sujet, sont remplis d'humanité et de d o u c e u r ; mais, à côté de m a x i m e s vraiment divines, on lit avec surprise l'article suivant (1): » Si u n maître frappe de son bâton son serviteur » o u sa servante ; s'ils meurent sous les coups, il » en sera puni; s'ils survivent u n jour o u deux , il » ne le sera point, car c'est son argent. » Son argent ! Ce n'est donc point la victoire; et quelle était, avant la loi, la condition de l'esclave, puis-

( 1 ) Exode X X I .

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement