Page 111

CHAPITRE

VI.

105

causes concoururent à plonger la Guyane française dans la détresse. Les colons avaient renoncé à ces travaux nécessaires à la prospérité des jeunes colonies. O n négligeait des réparations et des entretiens indispensables. Nous vîm e s sur une grande habitation les cultures poussées avec activité, et en m ê m e temps les édifices tombant en ruine, les ponts r o m p u s , les clôtures mal

entretenues. Nous en témoignâmes

notre surprise au propriétaire. « Tous mes ef» forts, nous dit-il, tendent à obtenir présen» tement d u sucre, du café , du rocou , du co» ton; on peut, en cas de fuite, emporter o u » vendre ces denrées, tandis que les dépenses » en constructions ou améliorations d u fonds » ne s'emportent point. Cette plus grande va» leur donnée au sol ne ferait m ê m e qu'accroître » l'avidité de ceux qui voudraient nous en dé» pouiller. » J'ai pu observer les effets de l'esclavage dans les États-Unis , à Saint-Domingue, à la Guyane; j'en vois la fin plus ou moins prochaine dans toute l'Amérique , où il fut apporté il y a trois siècles par l'avarice de l'Europe. Je vais dire en quelques pages ce que je pense d'une calamité qui afflige le m o n d e depuis cinq mille ans. O n se trompe sur l'origine de l'esclavage , et je ne la trouve ni dans la guerre, ni dans la vie-

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement