Page 103

CHAPITRE V .

97

cier d'artillerie m e proposa de prendre place à côté de lui sur des boulets et des barrils de poudre qu'il transportait à Sinnamari , et je profitai de sa complaisance. A ce nouveau poste, j'eus à souffrir de la brise, qui était trop forte pour u n malade. Je crois que j'aurais fait pitié à Burnel lui-même. Jusqu'à ce m o m e n t , nous avions p u

attribuer ses autres rigueurs à son

obéissance au directoire; mais cette affaire-ci était toute de sa volonté. Il se montrait de plus en plus tyrannique , et dès lors nous nous regard â m e s c o m m e en état de guerre contre lui. Quelque temps après, nous e û m e s , en effet, les moyens de lui en faire une assez rude. Trois jours avant ce départ précipité , j'avais reçu u n ballot contenant des

habits à

mon

usage. J'y trouvai une petite boîte à l'adresse de m a d a m e Trion. Elle renfermait quelques porcelaines q u e m a f e m m e

lui envoyait avec ce

billet: « M a d a m e de Marbois prie m a d a m e Trion » d'accepter ce témoignage de sa reconnaissance. » Il y avait aussi deux pistolets, des h a m e ç o n s et des lignes de pêche pour Rodrigue. Elise ne pouvait m'exprimer plus délicatement son affection que par cette attention particulière envers ceux dont l'hospitalité était si précieuse pour moi. TOM. II.

7

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement