Page 101

CHAPITRE

V.

95

dées, et sans notre consentement, renvoyés précipitamment de Cayenne à Sinnamari, sans qu'on nous dît pour quel sujet, nous cherchions la cause de cette nouvelle violence, q u a n d

un

commissaire nous rapporta la pétition , et nous fit connaître que nous nous étions attiré notre renvoi, tant pour avoir fait mention de notre détention , que pour avoir terminé la supplique par ces mots : Nous

avons (honneur de vous

saluer, au lieu de ceux-ci : Salut et respect. N o u s d e m e u r â m e s stupéfaits. Le commissaire se retira précipitamment, en nous

disant q u e l'heure

allait être passée. 11 fallait nous résigner , et il ne nous vint pas m ê m e dans la pensée de satisfaire l'orgueil de l'agent Burnel, en lui témoignant le respect qu'il nous ordonnait. U n e des d a m e s hospitalières m e dit : « Vous exposerez» vous, faute d'un m o t , à retomber mortelle» m e n t malade? » Je répondis à la religieuse: » S'il ne s'agissait que d'écrire ce m o t de cour» toisie, notre refus serait vraiment puéril, mais » il ne lui suffit pas d'être salué par nous : res» pectez-moi, dit-il, o u je vous renvoie au sein » de la contagion. L'obéissance à sa

menace

» serait une faiblesse, et demain il c o m m a n » derait une lâcheté. N o u s s o m m e s

prêts a u

» départ. » J'ai vu des voyageurs faire de longs préparatifs

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement