Page 95

VOYAGE DANS L'ÉQUATEUR ET LE PÉROU.

545

J'en fus consterné; nous n'avions absolument rien pour le soigner, pas même de quoi faire du feu, tous nos bagages étant tombés plusieurs fois à l'eau dans la journée. Après une bien mauvaise nuit, je ne pus lui donner, avant de r e partir, qu'un peu de farine de maïs délayée dans l'eau, sans sel ni aucun condiment. Puis me rappelant que les missionnaires de Loja nous avaient donné une bouteille d'eau sédative, je l'en frictionnai, et lui administrai ensuite quelques gouttes d'eau-de-vie dans laquelle j'avais fait infuser une grande quantité d'écorce de quinquina. Enfin, au bout d'une heure, j ' e u s la satisfaction de le voir tranquille et presque sans fièvre. Je crois devoir recommander aux voyageurs ce remède fort simple. Si par hasard on trouve des plantes de Galinayas, on en enlève l'écorce qu'on coupe en petits morceaux, et on les fait infuser dans n'importe quelle eau-devie. Vingt-quatre heures après on peut en faire usage. L'écorce de quinquina délabre moins l'estomac que la quinine et produit autant d'effet. Si la fièvre n'est pas coupée complètement, elle diminue beaucoup d'intensité; on peut alors gagner un village pour achever de se soigner. C'est ainsi que nous avons souvent procédé, M. Noetzli et moi. Retardés par l'indisposition de mon compagnon, nous ne quittâmes notre campement qu'à sept heures du matin, et commençâmes à gravir « Las Penas » ou « El Encajonado », croyant ne jamais pouvoir en atteindre le sommet. La pluie, qui tombait de plus en plus fort, avait affreusement raviné la montagne et le sentier que barraient çà et là les arbres tombés de vieillesse ou déracinés par l'orage. Il fallait à tout moment s'arrêter, faire des ponts ou déblayer la route, décharger et recharger les mules aux passages dangereux, et en faire autant quand elles s'abattaient. Plus loin, c'étaient des bourbiers où bêtes et gens s'enfonçaient jusqu'au ventre, et dont elles ne sortaient qu'avec la plus grande peine. Heureux encore de ne pas être blessés ou tués

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Profile for scduag
Advertisement