Page 78

528

VOYAGE DANS L'ÉQUATEUR ET LE PÉROU.

Villonaco. Arrivés à la hauteur de 2786 mètres on jouit d'un magnifique paysage. Les Cordillères des Andes, réunies au nœud de Cajanuma, se séparent de nouveau pour former une belle petite vallée, d'un climat tempéré (de 48° à 20° C.) et bien cultivée. Au fond du paysage, au pied de la Cordillère o r i e n t a l e , s'élève la ville de Loja, chef-lieu de la province de Loja, la plus méridionale de la République de l'Équateur. Deux rivières, Zamora et Malacatos, sorties du nœud de Cajanuma, baignent la ville, et viennent se joindre à son extrémité Nord pour aller porter leurs eaux, sous le nom de rio Zamora, au roi des fleuves, le Maragnon. l

L o j a , une des plus anciennes villes de l'Équateur, est bien déchue de sa richesse et de son commerce Elle a, vue de près, un aspect triste et misérable : de longues rues malpropres, bordées de petites maisons assez mal conservées. La cathédrale, dont les murs sont en torchis et la façade en briques, est le plus beau monument de la province. Elle possède un hôpital, un collège national pour l'enseignement secondaire, un séminaire confié à des missionnaires français, les Lazaristes, des écoles laïques et un vaste établissement d'enseignement primaire, dirigé par des frères des écoles chrétiennes, dont le supérieur est Français. 2

3

Ces nombreux établissements d'instruction indiquent que la population (d'environ 8 à 10000 habitants) est avide de civilisation et de progrès. Mais elle a beaucoup à faire pour sortir de la misère et de l'abattement qui la consument. 1. Hauteur de la partie la plus élevée de la Cordillère orientale près de Loja : 3000 mètres. 2. Hauteur de la place de la cathédrale : 2220 mètres. • 3. A l'est de Loja. de l'autre côté de la Cordillère orientale, à une journée de marche, vivent les Jivaros, sauvages nomades assez pacifiques; : ils descendent de ces Indiens qui égorgèrent les colons espagnols de plusieurs villes riches. Les rivières de cette région charrient de l'or de très bonne qualité. On s'occupe en ce moment de vérifier si ces lavaderos pourraient être travaillés avec quelque utilité, malgré les difficultés que présente la permanence au milieu des sauvages et le manque de bonnes voies de communication.

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Profile for scduag
Advertisement