Page 64

514

ATCHÉ ET PÉRAK.

Le lendemain, le contrôleur vint demander compte de ce meurtre au Kedjourouan et lui donna vingt-quatre heures pour lui livrer les meurtriers. Le vieux Toukou Tchi, qui n'était pas un Brutus, se trouvait dans le plus grand embarras. Mais ses fils le mirent à l'aise. Le soir même toutes les maisons flambaient à Malabou. Les fils du Kedjourouan, accompagnés des Imams (les prêtres musulmans), parcouraient le Kampong, prêchant la guerre sainte, la résistance à l'étranger, et entraînaient les habitants à se réfugier avec eux dans les montagnes, menaçant d'ailleurs de mort ceux qui refuseraient de les suivre. Toute la nuit un immense incendie éclaira la côte, et avant l'expiration des délais fixés par le contrôleur, il ne restait à Malabou ni une paillotte ni un habitant. Les femmes et les enfants s'étaient enfuis avec les hommes, au nombre de dix mille peut-être, n'ayant pu emporter que leur argent ou leurs bijoux; ces malheureux, sans abris, sans provisions, durent mourir par milliers dans les jours qui suivirent ce fol élan d'indépendance. Le contrôleur revint pour demander compte cette fois de l'incendie du kampong. Le Kedjourouan de plus en plus embarrassé inventa une histoire et raconta que les Gaïoux étaient descendus des montagnes et avaient tout ravagé pendant la nuit. Cette version s'accrédita un moment, et je me rappelle que c'est celle qui me parvint à Déli, sur la côte est de Sumatra où j'étais à cette époque. Mais l'enquête faite par le contrôleur hollandais lui apprit bientôt qu'aucun chemin ne mettait Malabou en communication directe avec le pays des Gaïoux. Ceux-ci auraient dû, par conséquent, venir par la côte, de Soussou ou de tout autre point où ils peuvent aboutir, et la côte était bien gardée... Le vieux Kedjourouan, ne sachant à quels saints se vouer, d é clara alors qu'il allait dire la vérité, et dénonça comme coupables les habitants de Morbao, un kampong qui était de l'autre côté de la baie, administré par un datou malais, le datou Yanggout, descendant d'un des chefs des « Douze-

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Profile for scduag
Advertisement