Page 61

ATCHÉ E T PÉRAK.

511

à l'autre vingt pas à faire, — le c o m m a n d a n t voulut absolument me faire précéder d'un h o m m e portant une lanterne. A la porte de la maison, qui était déjà barricadée, il fallut frapper et parlementer de l'extérieur, comme pour faire lever la herse et abaisser le pont-levis. Quand la porte s'ouvrit et que mon porte-lanterne s'écarta pour me laisser passer, j'aperçus encore deux soldats, l'arme au bras, qui avaient marché sur mes talons, et dont j e n'avais pas entendu les pieds n u s , derrière moi, sur le macadam de madrépores qui forme le chemin. Un jour, fatigué de ces escortes, je pris mon fusil et sortis de la maison avec mon boy, à l'heure où tous les Européens faisaient la sieste, pour aller chasser, avec un radjah du pays, dans un bois de cocotiers. — Le second bèntèng était dans l'intérieur, à deux kilomètres peut-être de celui de la côte. J'arrivai j u s q u e - l à pour faire visite au commandant qui fit aussitôt apporter des cigares et de l'aïer blanda (eau hollandaise), une eau gazeuse dont on fait une effroyable consommation à Malabou. — Quand je repris le chemin de la côte, traversant à la tombée du jour les terrains désolés, couverts de hautes herbes, où s'élevaient autrefois les mille maisons du grand kampong de Malabou, je vis venir à ma rencontre tous les Européens du pays; le contrôleur escorté de tous ses opas, le lieutenant d'Armanville, commandant du fort de la côte et le docteur de ce fort... J'eus un moment la pensée, devant des forces si importantes, de me replier en bon ordre avec mon boy sur le bèntèng que j e venais de quitter... J'allais être vertement tancé. On me croyait déjà perdu.... Le contrôleur me raconta alors que, quelques semaines auparavant, l'escorte de quinze ou vingt hommes qui accompagne tous les matins le convoi d'approvisionnements qu va et revient du nouveau bèntèng à la côte, avait été attaquée dans ce lieu même par le terrible Toukou Omar, un jeune h o m m e de vingt-deux ans, qui a déjà tué cinquante

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Profile for scduag
Advertisement