Page 129

VOYAGE

DANS L'ÉQUATEUR

ET

LE P É R O U .

579

en la suivant, mais à une centaine de mètres au-dessus de son lit. Plus nous descendions la vallée, plus le climat devenait c h a u d , humide, le terrain impraticable. Nous avions de la peine à faire trois lieues par jour. Le lendemain nous aperçûmes une haute montagne que je rêvais d'escalader avec l'espoir de suivre fort loin la direction générale de la rivière. En attendant nous commençâmes par nous reposer. Je préparai mes notes et mon herbier. Mes guides qui étaient allés pêcher dans le Guambo revinrent avec une charge de très beaux poissons. Le quatrième jour, nous nous remettons en route pour la haute montagne. Une jolie petite rivière excessivement encaissée nous arrêta plusieurs h e u r e s ; il fallut faire un radeau pour la traverser. Nous suivîmes ensuite les bords du Guambo sur une grande plage remplie de ruines semblables aux précédentes, puis une rue qui avait bien une demi-lieue de long avec des maisons parfaitement alignées dont les murs étaient bien conservés. Un orage épouvantable, qui dura toute la soirée, nous surprit en route. Nous étions littéralement trempés quand nous établîmes notre campement près de la montagne. Le découragement commençait à se mettre de la partie. Mes guides voulaient revenir; rien ne pouvait les décider à m'accompagner un jour encore. Cependant le lendemain matin je réussis à les entraîner sur un vieux chemin que je venais de découvrir. Il aboutissait au pied même de la montagne, mais là nous le perdîmes. En le cherchant nous en trouvâmes trois dirigés, l'un au sud-est, l'autre au nord, et le troisième vers la rivière dont nous atteignîmes le bord un instant après. Une grande plage nous séparait de la montagne. Nous y construisîmes un abri au milieu de nombreuses ruines de même caractère que celles de Valladolid, et fîmes ensuite une excellente pêche d'énormes poissons. La montagne dont j'atteignis le sommet le lendemain n'a pas plus de 2000 mètres; mais des rochers escarpés, une

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Profile for scduag
Advertisement