Page 121

VOYAGE DANS L'ÉQUATEUR ET LE PÉROU.

571

gris et pas de pâturages pour les mules, nous descendîmes pendant une heure et demie pour aller passer la nuit au tambo de Chouta. Le lendemain, du haut d'une colline, je vis se dérouler sous mes yeux la vallée de Guyabamba. Derrière les nuages amoncelés, le soleil, tout pâle comme il l'est dans les régions équatoriales lors de la saison des pluies, éclairait un des plus jolis panoramas qu'on puisse voir. A l'est, au pied des montagnes, coule le Guambo; vers le sud j'aperçois les pueblos de Michina et de San-Nicolas, plus loin le rio de Cochamal qui n'est qu'un bras du G u a m b o ; enfin, à l'ouest, vers les montagnes qui bornent la plaine, je découvre Cochamal, Soquia, Santa-Rosa et Milpo. C'est un coup d'œil magnifique. Je descendis j u s q u ' à Cochamal. C'est un pays très fertile dont le climat est tempéré, très humide et malsain. A michemin de Cochamal, je fus surpris par un orage épouvantable où nous faillîmes rester : moi, mes collections et mes mules. Le vent déracinait les arbres et une bourrasque me renversa ainsi que ma mule. Je roulai dans un trou où je perdis connaissance. Quand je revins à moi, j'avais de l'eau jusqu'à la ceinture. L'eau qui descendait de la montagne remplissait peu à peu le trou, et un arbre déraciné était tombé en travers. Tandis que j ' e n coupais les branches avec mon machete, j'entendis des bruits de voix. Je me mis à crier de toute la force de mes poumons et bientôt deux hommes se dirigèrent de mon côté. En me voyant dans cette triste situation, ces braves gens commencèrent par éclater de rire; mais je l'oubliai quand ils m'eurent aidé à 1

1. Nous avons interprété les renseignements géographiques du voyageur en admettant : 1° qu'il s'est souvent trompé sur les directions, 2° qu'il donnait des noms différents aux différentes parties d'une même rivière. Par suite, dans cet extrait de son manuscrit, nous donnons les indications qui se rapprochent le plus, croyons nous, de la vérité. Nous aurions pu les interpréter sans faire la seconde hypothèse, mais cette interprétation s'écarterait probablement davantage de la vérité. (Note de la rédaction.)

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Bulletin de la Société de Géographie : 4ème trimestre 1885  

Auteur : Charles Velain, Xavier Brau de Saint-Pol Lias, Pierre Vidal-Senèze / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Serv...

Profile for scduag
Advertisement