Page 94

476

PROCÈS-VERBAUX.

toutes les explications qui pourront l'éclairer à ce sujet. — M. Henri Hardouin, conseiller à la cour d'appel, membre de la Société, fait connaître la fondation, à Douai, d'une société de géographie. — M. Oscar Dickson, l'un des promoteurs du voyage de la Véga, remercie le président de la Société, d'avoir personnellement remis deux publications dont il faisait hommage à M. le Président de la République ; il remercie en outre du toast qui a été porté en son honneur au banquet de la Société. — M. Desgodins, membre de la Société, remercie du prix Logerot récemment accordé à son frère l'abbé Desgodins. Il envoie les observations faites à Ta-tsien-lou par Mgr. Biet, vicaire apostolique du Tibet, en décembre 1879, ainsi que des extraits d'une lettre de l'abbé Desgodins. — Le capitaine de Contenson, attaché à l'ambassade de France en Espagne, adresse à la Société dont il est membre, une note sur les pérégrinations des restes de Christophe Colomb. M. Dupuis adresse un mémoire sur ses explorations du Fleuve Rouge et sur les documents d'après lesquels il se croit fondé à revendiquer la priorité de la découverte de la navigabilité de ce fleuve. M. de Villemereuil maintient que cette priorité doit être attribuée au commandant de Lagrée. il appuyé son opinion sur le rapport de cet officier, daté de Yun-Nan, 6 janvier 1868, rapport dont une copie certifiée conforme est déposée sur le bureau. M. Dupuis persiste dans son opinion et insiste pour avoir communication directe des pièces originales sur lesquelles M. de Villemereuil appuie ses affirmations. M. Romanet du Caillaud pense que la navigabilité du grand fleuve du Tong-kin a été réellement démontrée par M. Dupuis et invoque une corespondance échangée avec M. de Thiersant, dans laquelle M. Dupuis avait énoncé son projet d'exploration. M. de Villemereuil fait observer que la correspondance invoquée par M. Dupuis avec M. E. Simon et H. de Cintré ne mentionne pas le Fleuve Rouge comme objectif des projets d'exploration formés avant 1868 ; il rappelle que M. Dupuis étant à Han-kow en mai 1868, a été informé de la navigabilité du Song-Coï par le D Joubert et les autres compagnons du commandant de Lagrée. M. Dutreuil de Rhins a étudié la question de la découverte du Song-Coï dans un mémoire qui paraîtra prochainement au Bulletin. L'abbé Durand donne l'analyse de deux lettres du P. Duparquet, l'une datée du 7 mars 1879 et l'autre du 27 janvier 1880. Dans la première, le missionnaire rectifie une assertion de son précédent mémoire; les Cimbebas, paraît-il, n'ont pas tous franchi le Counéné ; r

Bulletin de la société de Géographie  

Auteur : jules Crevaux, Adolf Erik Nordenskjöld / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Bulletin de la société de Géographie  

Auteur : jules Crevaux, Adolf Erik Nordenskjöld / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Profile for scduag
Advertisement