Page 90

472

PROCÈS-VERBAUX.

tion technique du projet, ont décidé que l'exécution de ce canal était décidément pratique. Quant à moi, je suis convaincu que c'est facile. Les objections qui ont été faites ne sont pas sérieuses. Le climat de Panama est excellent ; ce n'est pas le charnier de l'Amérique, comme on l'a dit ; j'y ai été avec ma femme et mes enfants et de nombreux compagnons ; nous y avons passé cinquante jours, visitant tout l'isthme, aucun de nous n'a été malade, nous revenons tous bien portants. » On a dit que, parmi les travailleurs chinois qui ont exécuté le chemin de fer de Colon à Panama, il en était mort autant qu'on avait posé de rails ; c'est une invention absurde ; les cinq cents qui sont morts là-bas se sont suicidés en se pendant aux arbres, aux pieds desquels ils enterraient leur paye qu'ils venaient de toucher, persuadés qu'ils étaient, en agissant ainsi, qu'ils allaient retrouver leurs femmes et leurs enfants dont ils avaient été privés depuis longtemps ; je ne crois pas que ce soit là le cas des Français. » Après avoir reconnu les facilités d'exécution du canal, nous nous sommes dirigés vers les États-Unis ; là nous avons rencontré les meilleures dispositions à notre égard. J'ai reçu, dans ce pays d'ordre et de liberté, un accueil dont je garderai le souvenir. On devrait envoyer les jeunes gens de France en Amérique pour leur apprendre comment on peut allier la plus grande liberté avec le plus grand respect des lois. » Je sais qu'il y a eu des opinions préconçues contre moi ; s'il y en a encore en France, elles se dissiperont, comme j'ai eu le bonheur de les voir disparaître en Amérique. » A Washington j'ai reçu le meilleur accueil, je ne puis vous dire avec quel enthousiasme on s'est mis à notre disposition ; sur notre parcours on nous a offert le logement gratis ; les hôteliers eux-mêmes s'en sont mêlés ; impossible de rien payer. » Les Américains ont été convaincus de ce que je leur ai démontré. » A San-Francisco, j'ai reçu un accueil dont je donnerai demain quelques détails. J'ai été acclamé partout de la manière la plus complète, non pas moi, mais mon entreprise. » A Boston, j'ai été visiter l'école supérieure des jeunes filles ; il y en avait neuf cents, toutes charmantes ; j'ai eu l'honneur de leur adresser la parole et je vous déclare que ces jeunes filles, à dixhuit ans, en savent beaucoup plus que nos garçons lorsqu'ils sortent du collège ; elles sont tout à fait charmantes, pleines de grâces, très bien dirigées ; je me suis permis de leur dire combien j'étais

Bulletin de la société de Géographie  

Auteur : jules Crevaux, Adolf Erik Nordenskjöld / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Bulletin de la société de Géographie  

Auteur : jules Crevaux, Adolf Erik Nordenskjöld / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Profile for scduag
Advertisement