Page 20

402

VOYAGE EN GUYANE,

1877.

son embouchure et longe la crique Coulé-Coulé qu'il croise au-dessus du saut Apoïké. A la fin du quatrième jour de marche, sur une montagne granitique en partie dénudée, que les Bonis appellent Chitoumongo (1), une partie de notre escorte, craignant de succomber à la famine, nous a quitté pour gagner le haut Yary. Nous avons su depuis que ces Indiens ont trouvé au bout de trois jours un village établi sur cette rivière. La traversée de Tumuc-Humac est très-dangereuse à cause de la difficulté de se procurer des vivres. Les Indiens qui nous accompagnaient nous avaient déclaré que si la maladie nous forçait à nous arrêter deux jours, ils seraient forcés de nous abandonner plutôt que de mourir de faim. Nous devons prévenir les voyageurs qu'il faut seize jours pour aller du village roucouyenne établi sur l'Itany jusqu'au premier village que nous avons trouvé au confluent de l'Apaouani avec le Yary. Cette traversée se répartit de la manière suivante : 2 jours de canotage en remontant l'Itany. 3 jours pour gagner le mont Lorquin. 2 jours du mont Lorquin au point où l'Apaouani devient navigable. 3 jours pour creuser une pirogue. 6 jours en descendant d'Apaouani. Les Roucouyennes de l'Itany ne mettent que 9 jours, dont 2 de canotage et 7 de marche, pour gagner le haut Yary, où ils trouvent des habitants. Nous avons trouvé trois autres sentiers suivis par les Indiens roucouyennes, et qui s o n t : 1° De la crique Maroni à la crique Compary ; 2° De l'Oyapock à la crique Kou ; 3° De l'Oyapock à la crique Yratapourou. (1) Chitou, roche; Mongo montagne.

Bulletin de la société de Géographie  

Auteur : Jules Crevaux, W. Fraise, Adolf Erik Nordenskjöld / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Bulletin de la société de Géographie  

Auteur : Jules Crevaux, W. Fraise, Adolf Erik Nordenskjöld / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la d...

Profile for scduag
Advertisement