Page 72

60

DEUX CORSAIRES MALOUINS

dées par le chevalier de Saint-Maure, et deux galères, la Sublime et la Constante. Car le Roi avait fait construire quinze galères à Rochefort, en 1690, pour les joindre à son armée navale du Ponent. Elles y étaient restées jusqu’en 1692, sous les ordres du chevalier de Noailles, lieutenant général et commandant des galères de France. Puis, deux d’entre elles avaient été envoyées à Brest, deux à Saint-Malo, et les autres à Marseille. Ces petits bâtiments auraient pu, grâce à leur faible tirant d’eau, s’opposer aux desseins de l’ennemi, en circulant dans les passes, et dans les mouillages à proximité de la ville, mais ils n’y avaient pas été exercés, comme l’indique le chevalier de la Pailleterie, appelé à les commander après le bombardement (1). On s’attendait, cependant, d’un moment à l’autre, à l’attaque des Anglais. Elle se produisit le 26 novembre, vers 2 heures de l’après-midi, avec 24 bâtiments, dont (1) Lettre du chevalier de la Pailleterie, commandant des galères. Bibliothèque Nationale. Manuscrits. Nouvelles acquisitions françaises, 9392. Charles Davy de la Pailleterie, né vers 1648, capitaine de cavalerie, capitaine des galères en 1690; chef d’escadre en 1702; mort en 1709-

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Profile for scduag
Advertisement