Page 246

220

DEUX CORSAIRES MALOUINS

On y détacha d’abord l' Aurore, commandée par M. de la Rigaudière, qui transmit différents messages au Vice-Roi, à Lima, et qui en rapporta du numéraire. C’était un premier pas vers l’organisation, en faveur de la France, du commerce aux Indes, et vers l’escorte des galions par des vaisseaux français. Aussi fit-on, dans tous les ports de France, de grands préparatifs, qui devaient aboutir, espérait-on, à l’envoi, au Mexique, de six vaisseaux sous Ducasse (1), et au Pérou, de trois bâtiments sous les ordres du capitaine de vaisseau Chabert (2). Finalement, cette dernière expédition fut réduite à deux vaisseaux, l'Aimable et l’Oriflamme qui partirent de Brest le 30 août 1707, à destination du Pérou. Défense était bien faite aux officiers de commercer, mais on leur permettait d’emporter des barres de fer, des clous, des toiles à (1) Ducasse quitta Brest le 12 octobre 1707, avec 9 vaisseaux. Il rapporta 10 à 12 millions de piastres pour le roi d’Espagne; mais il ne réussit pas à ramenèr les galions, qui furent pris ou détruits. (2) Le capitaine de vaisseau Chabert fut nommé chef

d’escadre en 1707; il mourut le 1er juin 1711.

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Profile for scduag
Advertisement