Page 204

180

DEUX CORSAIRES MALOUINS

nons, 80 hommes), commandé par le sieur Harington de La Grandmaison. Il en reçut la nouvelle, en décembre, et, en même temps, celle de l’arrivée à la Conception du Saint-Pierre (1), et de la Balandre, tous deux de Saint-Malo. Le Saint-Charles appareilla donc aussitôt, et jeta l’ancre à Callao (2), à la fin de l’année. Dans ce port, du Coudray Perrée eut, de suite, l’impression que le Vice-Roi, loin de vouloir lui créer des difficultés, l’attendait» au contraire, avec impatience, car on n'y voyait que deux bâtiments, presque désarmes» et hors d’état d’être opposés, avec succès» aux forces ennemies signalées depuis quelque temps, au large. Ces deux bâtiments, le Santa Cruz et le St’ Francisco de Asis, dénommés Armada del mar del Sur, étaient destinés, notamment, à (1) Le Saint-Pierre, capitaine Eon de Carman, Parti de Toulon le 15 décembre 1703. Dans un combat, près de Malaga, avec un corsaire hollandais, il avait perdu tous ses mâts. Il s’était réfugié deux mois à Gibraltar qu'il avait quitté en février 1704, et avait hiverné quatre, mois dans le détroit de Magellan, avant d’arriver à la Conception. (2) Le 31 décembre 1704.

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Profile for scduag
Advertisement