Page 149

DANS LA MER DU SUD

129

tion des côtes, sur les variations climatériques, sur les mouillages, les vents, et les courants, et sur les marées, qu’il peut, à juste titre conclure en disant que le Président de Grénédan et le Comte de la Bédoyère furent les premiers navires français qui traversèrent le détroit avec plein succès, après avoir fait des observations qui complétaient celles de l’escadre Beauchesne, et qui allaient être utiles à leurs successeurs. Les deux navires maloums, suivant ensuite la côte de l’Amérique du Sud, de très près, remontèrent au nord, en doublant les îles de la Madeleine et de la Mocha, et arrivèrent devant la Conception, le 29 mars 1702. Avant d’atteindre les côtes du Chili, les deux capitaines connaissaient les pays qu'ils allaient visiter, non pas d’après les renseigne ments, plus ou moins imiginaires, des flibustiers ou des voyageurs étrangers, mais par les rapports de leurs compatriotes, qui venaient d'y séjourner pendant près de deux années. Ils s’attendaient donc à retrouver l’hostilité de ces autorités vénales, bien que soumises au joug du représentant de Sa Majesté Catholique.

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Profile for scduag
Advertisement