Page 115

DANS LA MER DU SUD

97

précises, sur le régime des vents et des courants, dans le détroit de Magellan, qu’on espérait suivre, pour atteindre l’Océan Pacifique. L’escadre de M. de Gennes, qui mit à la voile le 3 juin 1695, à la Rochelle, comprenait les six bâtiments suivants : Le Faucon anglais (46 canons, 260 hommes), commandé par M. de Gennes ; le Soleil d’Afrique (32 canons, 220 hommes), sous les ordres de M. du Parc ; le Séditieux (26 canons, 140 hommes), sous M. de la Rocque ; la Félicité (8 canons), la Flûte et la Gloutonne, portant deux mortiers, 600 bombes, des vivres et des munitions (1). L’escadre doubla Madère, mais bientôt par grosse mer, elle perdit une chaloupe pontée, disposée pour le bombardement, tandis que le sieur de la Rocque retournait à Madère, sur le Séditieux, « pour s’y divertir et faire des « illuminations ». Après avoir séjourné quinze jours au Cap Vert, l’escadre atteignit la Gambie, à la fin de juillet. Là, se trouvait, dans l'île de Gorée, un

(1) Relation du Voyage de M. de Gennes.

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Deux corsaires malouins sous le règne de Louis XIV  

La Villestreux, Arnold-Edouard-Edgar de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Unive...

Profile for scduag
Advertisement