Page 86

82

VOYAGE

AU

BRÉSIL.

annuels il en coûte beaucoup plus d'argent qu'il n'en faudrait pour payer les expropriations; la compagnie ne demanderait, pour se dédommager, que le terrain conquis sur la mer par les matériaux. Comme ce travail ne se fait pas, il est probable que le gouvernement ne l'approuve pas; donc, la proposition n'est pas bonne : un gouvernement ne se trompe jamais.... Je ne me permets pas d'avoir une opinion sur cette matière, pas plus que sur d'autres de même nature dont on m'a rebattu les oreilles, et j'avoue que si on eût exécuté ce projet j'en aurais été très-fâché, car j'ai passé bien des heures sur la partie la plus élevée du castel, regardant toujours avec admiration l'immensité de cette baie avec ses îles si nombreuses que la vue ne peut toutes les embrasser. Du côté de la mer, la Serra des Orgues se découpe sur l'horizon avec des formes bizarres. Quand j'avais regardé longtemps à la même place, j'allais m'asseoir à quelques pas plus loin, et toujours ce spectacle était nouveau pour moi. La nuit venait peu à peu, la plaine et la montagne se couvraient de feu, la ville s'illuminait à mes pieds.... Quelquefois je m'endormais sur le parapet d'où le moindre faux mouvement pouvait me précipiter à quelques centaines de toises, ou sur un chemin, ou sur un rocher. Ce goût de solitude m'était venu peu à peu, je ne l'avais pas en arrivant. Il est d'usage au Brésil de visiter ceux qui arrivent. Il me paraît de bon goût qu'on encourage

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement