Page 79

VOYAGE

AU

BRÉSIL.

75

malheureusement elles étaient courtes, et le jour n'était pas très-bon dans cette bibliothèque, percée de fenêtres de plusieurs côtés. Souvent Sa Majesté l'empereur venait y assister, et j'étais toujours surpris de la justesse de ses appréciations. Quant à la Société des amis des arts, elle ne fut pas constituée pour mille causes que je crois inutile de signaler ici. Il y eut des personnes qui en furent tellement contrariées qu'elles allèrent jusqu'à dire que s'il eût été question de danseuses, d'escamoteurs ou de funambules cela eût réussi complétement. N'ayant pas habité la ville de Rio assez longtemps, je n'ai pu m'assurer si cette opinion était fondée. Pendant tout le temps donné à mes courses de Rio à Saint-Cristophe et de Saint-Cristophe à Rio, j'avais à peine visité la ville. Je dînais en revenant, et, de plus, je me couchais de fort bonne heure, ayant pris le parti de rester à l'hôtel, après avoir, toutefois, obtenu une chambre à fenêtre. Mais afin de terminer mes tableaux, je m'étais tout de bon installé au palais; pour m'éviter l'ennui de passer dans les cours où étaient les factionnaires, on m'avait offert une clef qui ouvrait une porte du côté de la rue de la Miséricorde ; cette clef fut pour moi, à première vue, l'objet de deux sentiments bien opposés : l'un de plaisir, de pouvoir entrer et sortir à toute heure sans contrôle, l'autre de stupéfaction en voyant la longueur de cet instrument vraiment prodigieux; aucune de mes poches ne pouvait le contenir. Cependant je l'acceptai avec une apparence de recon-

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement