Page 61

VOYAGE

AU

BRESIL.

57

faire. M. le comte de Barrai, que j'avais l'honneur de connaître à Paris, m'avait donné une lettre pour Mme la comtesse. Elle habitait une charmante villa à un quart de lieue de Saint-Cristophe, où l'appelaient chaque jour ses fonctions près de LL. AA. II. les princesses Léopoldine et Isabelle. Mme la comtesse de Barrai eut la bonté de m'offrir son appui pour le temps que je passerais à Rio, et cette offre n'a pas été un vain mot; qu'elle me permette de lui en exprimer ici toute ma r e connaissance. J'avais été, quelques jours auparavant, chercher mes effets à la douane. On parle de la tour de Babel, que je regrette de n'avoir pas vue, afin de savoir si on s'y entendait mieux ou moins que dans ce Capharnaüm où toutes les malles, les cartons, les caisses des voyageurs avaient été empilés an hasard et sans ordre; ceux qui avaient des objets fragiles, après avoir sans succès escaladé les couches supérieures, leurs places probables, redescendaient désespérés, s'attendant à voir les cartons à chapeau, les caisses légères contenant les robes, les coiffures fraîches arrivant de Paris, succombant sous d'énormes colis. On avait tout naturellement retiré les objets légers du vapeur, parce qu'on les place ordinairement dessus les autres, et tout naturellement aussi on les avait jetés à terre d'abord; puis, successivement, étaient arrivés les plus gros. Les nègres chargés de ce service s'en débarrassaient au plus vite, et comme leur coutume est

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement