Page 266

260

VOYAGE AU

BRÉSIL.

taine fierté, des milliers de maringouins se heurter à mon faible rempart, et l'assiéger en vain. Bien plus gros que les moustiques ordinaires ils sont plus dangereux, car leurs piqûres déposent dans la peau un principe vénéneux.

M o y e n d'écarter l e s m o u s t i q u e s .

Je travaillais avec le courage que donne la certitude de la sécurité, lorsque je me sentis piquer au front. La chasse fut longue, enfin j'écrasai l'insecte entre mes deux mains, ne pouvant l'assommer contre ma muraille, et je repris ma palette : autre piqûre, autre chasse; en m'agitant je fis une

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement