Page 261

VOYAGE AU B R É S I L .

255

gues. J'avais prudemment fait courir le bruit qu'il fallait bien se garder de toucher à mes bouteilles, contenant des poisons très-violents. Mes doigts, tout noirs de nitrate d'argent, attestaient combien les liquides dont je me servais étaient dangereux. La bouteille vide ne me laissait aucun doute sur l'état de la malade ; aussi comme son époux commençait à mê-

Mari de la b u v e u s e d e cachasse.

1er ses cris aux siens, je me vis forcé de les jeter un peu brusquement à la porte de mon logis. Partout où j'ai été, j'ai essayé de manger de tout ce qui se mange, et de me servir de tous les objets à l'usage des pays que j'ai habités. J'avais été témoin de résultats extraordinaires obtenus avec des arcs à deux cordes, nommés bordoques, que l'on charge non avec des flèches mais avec des pierres, ou plutôt

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag