Page 246

240

VOYAGE AU

BRÉSIL.

Je passai quelque temps assez sédentaire, c'est-àdire que je ne me donnais pas le loisir d'aller au loin courir pendant des journées et des semaines. Il fallait rattraper le temps perdu, et quand je crus pouvoir m'occuper d'autre chose que de peinture, j'organisai mes matériaux de photographie, après avoir été fort loin pour découvrir des grands bois encore respectés par la hache, car de tous côtés je n'étais entouré que par de nombreuses broussailles poussées sur des défrichements abandonnés, comme je l'ai dit, à cause des fourmis; et j'avais à peu près une heure et demie de ce taillis à traverser pour être tout à fait en pleine forêt vierge. Mon appareil était fort gros; je mettais dans la chambre noire la tente que j'avais confectionnée; ce poids, assez lourd, était destiné à Manoël; je m'en étais réservé un autre non moins fatigant. Dans mon sac de peintre de paysages, que je portais comme les soldats, était une boîte contenant une dizaine de glaces; j'avais en bandoulière une carnassière remplie de toutes sortes d'objets : vingt piquets pour ma tente, mon livre de croquis, du plomb et de la poudre en assez grande quantité, et dont mon dîner dépendait quelquefois ; de la farine dans un vase, des bananes, des oranges, de la chandelle, des allumettes, des paquets de ficelle, des ciseaux, un étui renfermant de l'alcali, et, de plus, un grand sac de nuit contenant, outre plusieurs bouteilles d'eau, du nitrate d'argent, de l'acide pyrogallique, de l'hyposulfite de soude, etc. Ma cein-

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement