Page 203

VOYAGE

AU

BRÉSIL.

197

rémonie ; elle avait lieu dans un petit village nommé, je crois, Destacamento. Dans chaque case où nous entrions on buvait du câouêba et de la cachasse; on ne chantait pas, on hurlait. Les hommes étaient assis, ayant entre les jambes leur tambour primitif; petit tronc d'arbre creux recouvert à une extrémité seulement d'un morceau de peau de bœuf; d'autres grattaient avec un petit bâton un instrument fait d'un morceau de bambou entaillé de haut en bas. Au bruit de ce charivari, les plus vieilles femmes dansaient dévotement un affreux cancan qu'auraient désapprouvé certainement nos vertueux sergents de ville. Quand on avait bien dansé, bien bu, bien hurlé dans une case, on allait recommencer le même sabbat dans une autre. Dans l'une des cases je fis preuve d'un bien grand courage en buvant à même d'une calebasse pleine de câouêba, politesse inspirée seule par mon désir de me rendre populaire et d'attraper plus tard quelques portraits. Pourtant je n'ignorais pas de quelle manière se préparait cette boisson. Je savais que les vieilles femmes (car toujours ce sont elles qui remplissent les fonctions importantes) mâchaient des racines de manioc avant de les jeter dans une marmite; je savais qu'elles crachaient l'une après l'autre dans le vase et puis laissaient fermenter le tout. L'amour de l'art l'avait emporté sur le dégoût. De cette case trop hospitalière j'entrai dans une autre; dans celle-ci il n'y

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement