Page 176

170

VOYAGE AU B R É S I L .

cou, et quand j'avais exprimé à mon hôte le désir d'en tuer un, ses cheveux, je crois, s'étaient dressés sur sa tête. « Que Dieu vous préserve d'une pareille rencontre, c'est la mort certaine, car, nonseulement le monstre a un dard dans la gueule, mais il en a encore un autre à la queue! » Il répétait une chose que tous les Indiens affirmaient de bonne foi. J'avais donc, sauf le dard de la queue, la certitude que ce serpent était très-dangereux, qu'il avait des crochets à venin dans la gueule et qu'il ne fuyait jamais, se fiant à sa force prodigieuse et à celle du poison qu'il distille par la plus légère morsure. Un jour, je guettais quelques oiseaux; enfoncé jusqu'aux genoux dans les hautes herbes d'une prairie, j'aperçus tout à coup une tête et deux yeux flamboyants dirigés sur moi. En vrai citadin d'Europe, j'éprouvais encore une sorte de frayeur rien qu'à voir un reptile, quelque petit qu'il fût. C'était bien pis depuis que j'avais entendu dire du souroucoucou, qu'il s'élance sur tout ce qui passe à sa portée. Aussi, reculant précipitamment, je commençai à mettre une distance raisonnable entre l'animal et moi. Me trouvant à peu près en sûreté, je me mis à délibérer si je devais quitter tout de bon la place ou revenir sur mes pas. Ce dernier parti était chanceux; on m'avait prévenu que si par malheur on manquait son coup, le serpent, lui, ne manquait pas le sien. Tout en délibérant, j'avais glissé deux balles dans mon fusil. La tête avait disparu, mais certaines ondulations dans les herbes supérieures me

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement