Page 127

VOYAGE

AU

BRÉSIL.

123

hôtel. Il y en avait un, et quel hôtel! et surtout quel lit ! Je fis mettre un matelas sur un billard, et, au grand désappointement de quelques habitués, je coupai court aux réclamations en tirant un verrou qui eût pu rivaliser avec ma clef du palais. Brisé de fatigue par ma désagréable navigation, par des émotions qu'il est facile de comprendre, j'aurais dormi je crois sur mon billard, même sans matelas, lorsque vers huit heures du soir des cris, ou plutôt des hurlements qui n'avaient rien d'humain, me firent sauter brusquement à terre, et me poussèrent à la fenêtre, d'où je pus voir une foule se dirigeant vers un grand bâtiment. Ces cris étaient les chants religieux d'une troupe de gens de couleur, qui sont coutumiers du fait, et qui en hurlant se figurent qu'ils chantent leurs prières. Le lendemain, mon hôte futur vint avec moi présenter mes lettres de recommandation, au président de la province, au chef de police et à quelques riches particuliers. Dès le début, je vis avec plaisir que le signor X.... savait tirer parti de tout; cela me donna bonne opinion de lui. Ces lettres me concernaient particulièrement, et quand on les avait lues il me traduisait quelques mots de compliments, d'offres de services, puis, sans transition et longuement, il entretenait ces messieurs de ses intérêts, se recommandait à leur bienveillance, leur expliquant avec détail les projets merveilleux qu'il avait, dans la seule pensée d'être utile au pays. Cela fait, nous partions, moi me demandant si c'était bien le but que

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Deux années au Brésil. Partie 1  

Auteur : F. Biard Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des A...

Profile for scduag
Advertisement