Page 29

N. - Que penses-tu de la révolte du Chiapas ? J.T. - (souriant) Ca m'a l'air vraiment bien!

des gens qu'on voit souvent dans les powwow, mais un long processus les a amenés là. Cette attitude existe, c'est vrai. N. - Tu as participé à deux films de Michael

Apted, une fiction Thunderhean et un documentaire Incident à Oglala. Tu m'avais dit, à leur sortie, il y a deux ans que tu pensais que l'impact réel de ces films viendrait de la vidéo. Q;.I 'en est-il? j.T. - Je crois que l'impact vidéo a été important. Lorsque ces deux films sont sortis en vidéo à la location, ils ont été très demandés. N. - Les demandes de liberté conditionnelle et un nouveau procès pour Leonard Peltier ont été rejetés. Il nya donc plus de solution légale pour sa libération ... J.T. - C'est exact. Cela devient donc une question de solution politique... Mais en pratique je ne sais pas comment. En théorie, il est possible de créer la solution politique qui le ferait sortir. Mais en pratique, je ne connais pas la position de l'organisation politique et l'efficacité de la bureaucratie qui entoure Leonard. Il en a besoin pour avoir un impact sur la conscience publique et en théorie il y a toujours des actions en direction du gouvernement qui peuvent être tentées, mais je ne sais pas précisément où en sont les comités de soutien.

N. - Crois-tu que cela pourrait sëtendre? j.T. - Oui. Je crois que cela va se propager, mais pas dans cette forme « romantique » où tous les gens en armes vont se soulever. Cela sera plus subtil, plutôt une prise de conscience. Ce que je trouve intéressant dans ce qui s'est passé, du Mexique au Canada, c'est qu'ils ont été les seuls à comprendre ce qu'est l'ALENA. Excepté ceux qui l'ont conçu, bien sûr! (rires). Cet accord consolide les bases économiques de l'impérialisme industriel. Ce qui arrive au Chiapas n'empêchera pas cet empire de s'étendre, le gouvernement mexicain y veille en matant cette rebellion ... Mais je dirais, faute de mieux, que l'inspiration vIendra de là. Elle prendra d'autres formes et d'autres voies, mais la conscience est là. N. - Revenons à la musique. Il y a deux ans, il a été question d'une tournée en France. Nous attendons toujours! J.T. - J'imagine que cela devrait arriver cette année. Avec la sortie du nouveau CD ... Il faut en parler à la maison de disques. S'il y a une opportunité, nous sommes prêts à la saisir, mais ça ne dépend pas de moi ... (NDLR: La question a été posée à Blue Silver/Déclic qui distribue les albums de John Trudell. Aux dernières nouvelles, la tournée française devrait avoir lieu en septembre...).

Une vie dévastée 'Dès son plus jeune âge, John T rudell est confronté aux dures réalités de l'existence. 'Né en 1946 dans une réserve sioux du' Nebraska, il perd sa mère à l'âge de six ans. La famille, la ré.'ierve, l'école, la ville et l'armée où il 5' engage à dix-sept ans ne' sauront remplacer ce refuge perdu trop < tôt. À vingt et un ans, il quitte la marine, 'reprend quelques ét~des techniques et. :rejoint le pénitentièrd'Alcatraz, occupé' i'et symboliquement revendiqué par la i èommunauté indienne militante. Pélogésmanu mili~ !es.militants indien~: .(le l'AIM font de John leur porte-parole.. Oohn rencontte TUIa,etfépouse. Toujours ~:actif, il panicipeen.19?2 à là «marche des 'traités brisés» qui aÎ>outit à l'occupation Mu Bureau-~ ;~des ,-~.;Affaires Indiennes à i:L ," ,:;;J">" ',:\" '" ' . ' , ,> ::Washington. Leg()~,vf!!i}ement parvientf tdéplacer les lu~in.di~es vers les réservéS ' ~!Wound~aKnee)è~ltraque les leaders., ~John T!)ldell a ~ppeHencerclement, il "nn··,. .' , ' , [est nOmtlléprési~etltdè et tente ,,',r.ù

~.

'.~' ~ .:~'

.'

,'"

',.

. ," t " ' ,

• ';"

rAIM,

~~'échap~r~{i~?ta4§!e répr~ion q~i\

fàssassine et empriso1l1:l:èSesleaders; Le li ' en sl~:ne (l'e' protestation/il amé:ncajn devâIlt le bl1.iÏ<

vers là COur .

Propos recueillis par Dec Brooks. Remerciements à Christine Nouvian.

N. - On trouve dans les prisons les mêmes groupes minoritaires que dans la société, les clivages sont les mêmes. Que penses-tu de cela ? J.T. - Je crois que les gens fonctionnent à l'intérieur de leur propre communauté. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de connexions. Mais je ne pense pas que cela entrave l'évolution.

27

La révolte du Chiapas  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

La révolte du Chiapas  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement