Page 9

Puerto Rico

Les laïnos sont toujours vivants On a beaucoup parlé des Indiens taïnos à l'occasion de la commémoration du cinquième centenaire de l'arrivée de Colomb en Amérique. Mais, comme d'habitude, ils étaient évoqués au passé, comme si les bons Indiens étaient finalement toujours morts et mythifiés. À propos du procès Colomb à la Martinique, Nitassinan (n° 38) rapportait les paroles d'Auguiste Kent, président de l'association des Indiens Taïnos ou Arawaks de la Dominique. « Les Indiens, avait-il déclaré, résistent toujours. » Nous donnons aujourd'hui la parole à Bobby Gonza/es, représentant des Taïnos de Puerto Rico, territoire des États-Unis dans les Caraibes.

« Les habitants indigènes de l'île de Boridant les cinquante années qui ont suivi l'arrivée des Espagnols aux Amériques, ken, rebaptisée Puerto Rico par les Espac'est-à-dire que nous aurions tous disparu gnols, ont disparu il y a plusieurs centaines d'années ». Cette assertion a été répétée si en 1542. À la fin des années 1590, la ville de San souvent que la plupart des gens la croient. Juan a été attaquée et occupée par le Duc de Cela pourrait les surprendre de savoir que les Taïnos disparus se sont organisés à New Cumberland. Quand les Espagnols ont York, à Pittsburgh, à Philadelphie, à Phœrepris la ville en 1599, ils furent étonnés de trouver la cité peuplée d'Indiens. Les colons nix, à Los Angeles, à St. Petersbourg en Floespagnols avaient fui pour se cacher dans les ride et à Boriken ... Des femmes et des hommes taïnos ont tramontagnes. Le recensement officiel de 1799 à Puerto vaillé dans le directoire de l'Indian Law Alliance et dans la maison communautaire Rico mentionnait 2.300 Indiens. Celui de 1808 indiquait qu'il n'y avait pas d'Indiens indienne de New York. Un Taïno est présisur l'île. En fait, le gouvernement avait dent du directoire du centre indien de Pittstransféré arbitrairement les Indiens dans la burgh. Nous avons été actifs dans la comcatégorie "gens de couleurs". munauté amérindienne pendant des années Les États-Unis ont envahi Boriken en 1899. et nous y sommes considérés comme AméL'année suivante, le ministère de la guerre rindiens. Pourquoi alors nous déclarer disaméricain publiait un "rapport sur le recenparus? Cela a commencé en 1492, l'année sement à Puerto Rico". Dans ce rapport, le de la rencontre entre les Européens et les capitaine W. S. Schuyler constate: « PenTaïnos. dant mon travail sur les routes, j'ai eu L'histoire du viol du peuple et du territoire l'occasion de voir des foules de 700 à 800 taïnos est pénible à raconter. Ceux qui n'ont pas été massacrés ont été réduits en hommes se rassemblant pour la paye à Las Marias, à La Vega et à Axasco. La esclavage. Des milliers de nos ancêtres se sont suicidés plu• fréquence du type aborigène " •• IU.,n •• I1I11I11I1I11 ... tôt que de subir une mort était remarquable ... À San German, j'ai remarqué lente sous le joug des une femme dont la envahisse~rs. Les mèIr Ir Ir " couleur, les cheveux res ont tue leurs proet les traits faisaient pres enfants pour d'elle une vraie leur épargner une vie Indienne du sudde misère. Certains ouest des États-Unis. » avaient fui vers les Ir"" Ir Il n'y a aucun gouvernePetites Antilles auprès ment des Caraïbes qui des peuples caribe, qui leur ont donné asile. 111 III IIfI ...... 11111 IIIU9' reconnaisse que les Taïnos IIU •• IIIII."" D'autres ont peut-être rejoint la existent encore en tant que groupe culturel distinct. Le faire, ce serait Floride où des Taïnos s'étaient déjà étaouvrir une boîte de Pandore. La reconnaisblis parmi les Cal usa. D'autres enfin se sont cachés dans les montagnes de l'intérieur de sance des Taïnos pourrait certainement entraîner la revendication de terres, le rapal'île de Boriken. Mais les historiens disent que les T aïnos ont tous été exterminés pentriement d'objets sacrés exposés dans les

lm lm lm lm "".1111'''111 ..

t

:=;=::::;:~. '1

o

1

musées et l'aveu d'un génocide physique, culturel et spirituel de 500 ans.

Bobby Conzales, traduction,' Fabrice Mignot Source,' Oark Night Contact: Taino Cultural Project, cio Solidarity Foundation, 310 w. 52nd Street, New York, NY 10019

Brésil : le processus de démarcation menacé Selon l'organisation Survival International, « les Indiens du Brésil n'ont pas connu de plus grave menace depuis les années 1970, sous la dictature militaire ». Cette déclaration faisait référence au projet de réforme du décret 22/91 sur le processus de démarcation des territoires indigènes. La modification consiste en l'introduction d'un droit de "contradictorio" : les colons et les exploitations minières et forestières qui occupent actuellement des territoires indigènes auront désormais la possibilité de contester les projets de démarcation des zones indigènes n'ayant pas encore été ratifiés. Pendant le temps que prendra l'examen de leur requête, ils pourront continuer d'occuper - et dans la plupart des cas de polluer - les territoires indigènes et d'opprimer les Indiens. L'objectif de cette "modification" est en fait de réduire la superficie des terres revendiquées par les Indiens. Plus de la moitié des 554 territoires indigènes pourrait être touchée.

7

Résistance navajo  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Résistance navajo  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement