Page 33

Fin 17°,malgri la "grande religion catholique,la plus pure de toutes", les mensonges du monde matirialiste s'imposaient. Plus tard,consiquence de la pratique du VIOL,il fallut crier un état métis. Grand métis vénézuélien,Simon Bolivar,admirateur de Napoléon,fonda le 6 août 1825 la République de Bolivar;

50 000 personnes ont ainsi fondé un état sur un territoire habité de plus de 6 millions d'indiens! Et du jour au lendemain l'indien est devenu un boliva rien ... C'est un autre métis qui récusa le nom étranger de Bolivar et rebap tisa le pays:

"Bolivia".Nous représentions alors plus de 70% de la popula -

tion. Seuls les mots ont changé; nous n'étions plus des esclaves,mais des mineurs;nous ne sommes pas des indiens,mais des paysans! Nous n'avons pas de culture propre,nous constituons seulement le "riche folklore de la Bolivie". Notre vision n'est que "superstition?

r--AFIN QU'ILS SOIENT PLUS BLANCS-----I Cambio 16 - revue espagnole - début 1977 Des jeunes gens aux yeux ingénus, à la chev~lure blonde et vêtus de "jeans" parcouraient l'Altiplano bolivien, ·il y a quelques années, pour un grand travail apparemment altruiste. Ces volontaires nordaméricains du "Corps de Paix", organisation d'assistance et de coopération technique, surveillaient les grossesses et s'occupaient des femmes indigènes qui accouchaient. Inexplicablement, ils furent répudiés par leu~s bénéficiaires. Les paysans aymaras des Andes avaient observé que depuis qu'elles fréquentaient les dispensaires ou les cabinets médicaux ambulants, leurs femmes ne concevaient plus. Pour cette culture qui fait de la fertilité presque un mythe, l'affront semblait encore plus grave. Dans son film "Yaguar Mallou" (Sang de Condor), Jorge Sangines fut le premier à dénoncer mondialement le fait. On proféra des malédictions dans toutes les langues du pays et les autorités locales jurèrent de leur innocence. Depuis lors des gouvernements sont tombés, des ministres ont été remplacés, et naturellement les volontaires ont été expulsés, plus à cause de leur manque de discrétion qu'à cause de leur activité. Mais l'importance des programmes de restriction de la natalité continue de s'accroître discrètement au nom de la "croissance économique", comme le justifièrent les porte-parole officiels. Paradoxalement, quelques jours auparavant, ces mêmes porte-parole confirmaient l'installation en Bolivie de 150.000 immigrants d'origine allemande, hollandaise, rhodésienne, namibienne et sud-africaine, qui arriveraient cet été (1977) tout comme l'arrivée de "contingents massifs" dans l'avenir. Entre la lente exterminalion des races autochtones et l'implantation des plus draconiens partisans de l'''apartheid", la transfusion sanguine qui menace la Bolivie fera changer un peu la couleur olivâtre de sa peau. Des plans similaires sont étudiés en Argentine, en Uruguay et probablement au Chili. Le Gouvernement militaire du Général Hugo Banzer, lui-même d'origine germanique, finit d'expliquer cette politique par "l'urgente nécessité -aussi économique- d'augmenter la population" dans un pays où, avec le double de la superficie de l'Espagne, vivent seule ment 5 millions de gens. Peu de temps auparavant, pour justifier la restriction des naissances indigènes, un de ses ministres, utilisant un vocabulaire très à la mode dans l'Allemagne des années 30, disait que l'important était "que le pays compte sur de futurs hommes sains et forts". "Grands et blancs" était ce qu'en réalité semblait penser le ministre, et ses collègues l'aidèrent à conclure la phrase quand, à propos de l'immigration de Rhodésie, de Namibie et d'Afrique du Sud, ils recoururent à l'expression bien connue d'''améliorer la race" . ... Un an auparavant, un document émis par les évêques boliviens dénonçait certaines agences internationales ... financées avec de l'argent nord-américain ... "Ces programmes, masqués d'un apparent désir "altruiste" de réduire la porulation pour que le reste atteigne un meilleur niveau de vie, cachent des fins égoïstes de domination internationale et vise à conserver le bien-être des pays industrialisés en préservant des aires mondiales en tant que réserve de matières premières ... pour ne pas dire qu'ils cachent des stratégies de domination physique de ces aires" prophétisa le document épiscopal, qui qualifiait, de plus, cette "agression internationale" de "génocide moderne". 31

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement