Page 32

"' Une petite pLante sacpee Ils trouv~rent igalement un autre moyen pour nous faire travailler plus: une petite plante sacrie que nous ne cueillions qu'à certains moments de l'annie,en retour d'une tâche philosophique menie à bien,une plante que nous vinirons toujours pour la sagesse qu'elle implique et le savoir qu'elle peut apporter: c'est la COCA.

Quand ils comprirent qu'elle coupe la faim,ils

nous en firent chiquer,puis la mélangèrent à de l'alcool •.• Il est normal qu'avec un tel traitement notre état physique et psychologique ait été profondiment atteint. De plus,le quotidien devenant monotone,on fit se battre entre eux des indiens ivre-morts,organisant des paris d'une mine à l'autre .•.

"' que nous venerons . .. ",'

ET AUJOURD'HUI INTERDITE A L'INDIEN!!! La prise de la coca, que l'on appelLe auss~

L'"HaLlpay"au P~rou, est pratiqu~e par

Les paysans 5 ou 6 fois par jour: avant de commencer Le travaiL, pendant

La pause du

matin et ceLLe de L'après-midi, avant et après Le repas, à La fin des travaux des champs. Mais on offre aussi la coca à L'ami

rencontr~

sur Le chemin, au parent qui

vous rend visite.

ELLe est au centre des

fêtes et des rites.

On estime que L'In -

dien utiLise de la sorte entre 30 et 60g de feuiLles par jour. Cette utilisation des feuilles de coca a

~t~ constat~e

sur

les pLus anciens vestiges que l'on ait retrouv~s

des civiLisations andines.

pourrait-il qu'une si longtemps pût vit~?

se,

~d.

pLante,utiLis~e

pr~senter

Se

depuis

queZque noci-

(Coca-coke -A.DeLpirou/A.LabrousLa

D~couverte)

L'ORDRE METIS Eduardo

Cond~

Ce que l'on appelle l'indépendance de la Bolivie n'a rien apporté de nouveau aux Indiens. Ils sont passés du joug espagnol sous la domination des créoles-métis. Le problème de la terre est resté celui de tous les Indiens. La situation des communautés se détériore en raison des difficultés économiques inhérentes à la petite propriété et de l'impossibilité matérielle d'acquérir un terrain supplémentaire lorsque la famille s'agrandit. C'est la raison principale de l'émigration vers les villes. Mais le pays tout entier subit une grave crise économique et la situation dans les villes est désastreuse. 30

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement