Page 31

-incendièJlent Les

Ils

communautés.

Quand l'or et l'argent devinrent la base de toute l'économie mondiale, avec la création des grandes banques hollandaises,la pensée européenne se ré pandit rapidement; ils se sont approchés,nous ont étudiés, touché la tête pour voir s'il y avait quelque chose dedans ... Ils ont beaucoup étudié

et ont cons

truit une sorte d'histoire. Nous qui croyons en la relativité de notre existence avons pour le coup été gravement déconsidérés. Même un grand poète comme Mr Goethe s'apitoya sur "ces pauvres êtres mal colorés"; Hegel aussi et même Marx. Personne ne nous connaissait et chacun a puisé dans les chroniques espagnoles. Et nous qui cultivions l'art de la courtoisie! Notre pacifisme ne relève ni de la faiblesse,ni de la bêtise,nous avons seulement l'habitude de laisser le temps juger; durant ces 3 siècles,nous avons vécu les pires choses de toute notre histoire. Il a fallu,pour notre malheur,qu'ils trouvent ces 2 métaux à 4

000

m dans la montagne de Potosi ... Du lac

300 km.

Titicaca à Potosi,il y a plus de

Mais ces gens-là,aveuglés par leur soif de richesse, sont partis à che-

val pour ramener des indiens. Nous,qui avons un grand respect pour la Terre,croyons que quand le soseil se couche la Terre aussi va dormir,et nous dormons aussi. Ils ont profité de cette croyance:ils vinrent de nuit et incendièrent les petites commu nautés;les arquebuses éclataient;

les indiens furent emmenés,sélectionnés,en-

chainés,et partirent à pied pour les mines. Pour améliorer leur exploitation, les européens amenèrent des noirs dont certains,avec leursgrands fouets,de vinrent de terribles petits patrons.

dans

la tuberculose et

Quand on passe par Potosi, ce

. '" la m'L-Sere.

• •

triste monticule tout percé de trous de

mines et baignant dans la misère et la tuberculose, on se dit que leur

"bon

dieu" a dQ oublier de passer par là -mais il y est bien passé .•. - Ce devait

" pourtant être le remède à nos "superstitions",à notre "idolatrie,même si notre musique a survécu, utilisée pour devenir la base de tout le folklore "latino américain",pauvre folklore individualisé,isolé,privé de toute dimension spirituelle.

On nous a

par contre traités de paresseux parce que nous ne cultivons

pas toujours le même endroit,mais la terre elle aussi se fatigue! Elle doit se reposer comme les hommes. c'est en fait

Tout cela a été

tellement interprété,méLangé,que

la confusion qui en résulte qui nous

m~nace

le plus de dispari -

tion. Les risques de l'oubli constituent aussi notre réalité.

el noire

COCA,

Iransformée en fléau 29

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement