Page 11

petite

nazca,

grands mys. tères ...

La 'cul ture de Nazca, peu étendue. enti. té étonnamment spécifique, est

d'abord un des faits prouvant que les différentes influences et hégémonies marquantes ne tinrent jamais de la conquête toute militaire ou de l'ethnocide. C'est aussi. un petit foyer culturel dont la prospérité fondée sur une organisation sociale avec équipements collectifs est à la fois remarquable et précoce,puisque l'archéologie lui accorde sans peine une existence remontant à

8000

ans av.J.C •

C'est enfin,et ce ,outre la qualité de ses techniques de vie économique et sociale, le petit lieu d'un très grand point d'interrogation: Il faut bien s'y résoudre, la "petite Nazca" élabora d'immenses cités et regroupa une importante population dont le passé corn porte d'impressionnants mystères faisant remonter le destin andin à des temps immémoriaux et,surtout,le liant inévitablement aux origines même de l'aventure humaine ••. Réseaux de lignes parallèles, parfaitement drOites,dessinées au sol sur des dizaines de kilomè tres et ne pouvant guère être conçues et perçues que du ciel;vas tes effigies animales révélées par buttes et alignement de pierres blanches;plates-formes artificielles colossales et monolithes de plus de 10 tonnes •.• C'est là,dans le sable,palpable,immense et immensément présent et 10intain,défiant toute investigation archéo logique issue de notre monde mOderne,et ridiculisant les détrac teurs appliqués des cultures amérindiennes. La grandeur de ces sites,grandeur conférée par l'âge mais aussi par l'ampleur des hypothèses suscitées,ne peut qu'être associée à celle de Tiahuanaco,d'où la tradition orale ancestrale voit se développer toute la civilisation andine.

chirnu, résurgence? Vers 1200 -notre Moyen-Age!- l'influence unificatrice Aymara de Tiahuanaco s'atténue,relayée par une résurgence bien marquée de la culture Mochica à travers celle dite de Chimu. Cette entité socio-politique s'étendra de Tumbez à Lima,donnant encore une preuve de la grande stabilité culturelle qui caractérise la vie andine . Infrastructures de communication et d'adduction d'eau sont encore améliorées; la sci.ence agraire,architecturale et artisanale est portée à son plus haut point, si bien que la population se développe jusqu'à créer d'i.mposantes cités -celle de Chanchan est la plus importante-. Structures sociales harmonieuses,basées SUr la vie communautaire, et recherche de tous les raffinements assurent une prospérité dont le beau temple de Pachacamac n'est plus,aujourd'hui qu'une manifestation figée. L'ère incaIque n'aura qu'à parfaire cette vaste osmose qui regroupait 18 vallées-jardins reliées par routes et par mer et qui comptait sans doute plus de 10 millions d'hommes à l'existence pour le moins bien assurée. 8

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Peuples Quechua, Aymara  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement