Page 5

LES PLAINES, UN MONDE D'ADOPTION

1600-1800:

LE "MISSISSIPPI SUPERIEUR", C'ETAIT LA LE TERRITOIRE TRADITIONNEL DES SIOUX AU DEBUT DU 17° SIECLE. Accident de l'Histoire ou histoire d'accidents, le Nouveau Monde se révèle à l'ancien à la fin du XVème siècle. Ses premiers explorateurs viendront chercher (en vain ... ) ~~~~rle passage qui les mènerait aux richesses et merveilles de l'Asie. Cette trouée dans l'Amérique, quelques uns crurent la reconnaftre dans le Saint-Laurent et les grands lacs qui lui succédaient plus à l'Ouest. Malheureusement, cette voie maritime est sans issue pour ............... L'Europe mercantile: elle s'arrête en plein mil1eu de l'Amérique une région appelée le "Mississippi Supérieur" ..• I -'~-I du Nord dans C'était là le territoire traditionnel des Sioux au début ~ ~ du XVIIème siècle •.• Faute d'avoir trouvé le chemin qui les mènerait aux tré~ ~ sors de Cathay, les trafiquants européens pénétrèrent à la fois ce vaste continent qu'était le Nouveau Monde, mais aussi tout un tissu de relatlons que nouaient les tribus entre elles : marcher dans les ~~~nn~forêts, descendre les rivières, naviguer sur les lacs, cela signi~~ fiait surtout rencontrer le Monde et les Hommes - ceux qul faisaient ~~ de ce territoire un partenaire plus qu'un transit, une émotion da~~~~.vantage qu'un négoce.

'l'

ETENDRE LE RESEAU DE TRAITE PLUS A L'OUEST. La Traite des Fourrures - cette seule relation (commerciale) que s'est autorisé l'Homme Blanc avec le Sauvage - avait déjà ruiné, déstabilisé, et bouleversé la plupart des Tribus Algonquines et Iroquoises du Nord-Est américain. Ce trafic qul naissait de l' effondrement des tribus gangrénées par les épidémies, déséquilibrées dans leur nombre comme dans la multitude de leurs savoirs économiques, devalt prospérer c'est-à-dire s'étendre: trouver d' autres fourrures et donc d'autres "associés", en échange diffuser les objets métalliques et les marchandises européennes, au besoin convaincre ou vaincre les voisins récalcitrants. Les trafiquants de Nouvelle france et les Anglais de la Baie d'Hudson s'employèrent activement à étendre ce réseau de traite toujours plus à l'Ouest; comme l'onde de choc produite par cette première pierre lancée au creux de Saint-Laurent qui s'étendait désormais jusqu'à toucher le lac Supérieur ... L'affrontement fratricide qui jadls opposa Iroquois et Hurons se renouvelait traglquement entre les Sioux et les tribus voisines, notamment les Crees •••

DANS SA LANGUE, SIOUX SIGNIFIE "ALLIES" Le mot Sioux provient d'un terme Ojibwa (Chippewa) déformé par les Français : nadowe-sioux qui signlf1 e "petl t serpent". Beaucoup d'ethno-historiens ont extrapolé et ont vu dans ce surnom donné aux Sioux par des tribus voisines la marque du méprls et de l'agression qul caractérise l'Ennemi. A un moment de leur histoire, SIOUX a donc voulu dire ENNEMI ••. Mais dans la langue de ce peuple, eux-mêmes s'appe laient: Dakota ou Lakota qui signifie "alliés" ... Ces deux mots, Enneml et Allié, font tous deux assez directement référence à une situatlon de conflit; mais il est intéressant de noter que les premiers indiens à employer le mot de Sioux sont des groupes d'Ojibwa armés et entretenus militairement pour le succès de la traite des fourrures. Si les Lakota, ou les Dakota, sont devenus les ennemis de leurs voisins Ojibwa, c'est avant tout pour des raisons liées aux stratégies des trafiquants anglais et français dont l'action autour des grands lacs déstabilisait tragiquement l'équilibre et l'harmonie initiale des relations inter-tribales.

Lakota  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Lakota  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement