Page 42

LA DANSE DU SOLEIL

Le sifflet en os d'aigle tacheté, serré entre les dents, lui laissant la gorge comme un puits brOlant et. tari, le guerrier continue de souffler en modulant le son strident de son instrument. Regarder, toujours regarder le soleil en face, en suivant sa course dont les rayons transpercent les pupilles et viennent exploser dans la tête en gerbe écarlates. Ecarlate aussi, son torse où se mèlent maintenant le sang, la sueur et les peintures rituelles. Torse que des aides de cérémonie ont entaillé â l'aide d'un couteau, pour y attacher les 4 lanières de peau de Daim reliées au mât. 4 tel était le nombre d'offrandes qu'il abandonnait â Wakan Tanka. 4 le chiffre sacré de la nation sioux . . . . monter sur la pointe des pieds, se balancer d'avant en arrière, en tirant sur les lanières pour se rapprocher un peu plus du point de rupture des chairs ..• Affaibli par l'effort, le jeOne et les 3 journées de danses préparatoires aboutissant â ce jour solennel, les perceptions exacerbées par la souffrance et renforcées par le chant et les tambours, le guerrier rompt une â une les lanières, "cordons ombilicaux" le détachant du mât et lui laissant les chairs pendantes. Continuer malgré tout de danser, en attendant l'ultime aboutissement de la danse: l'évanouissement, véhicule de la vision.

40

Lakota  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Lakota  

Auteur : Comité de soutien aux indiens des Amériques. Ce document est protégé par le droit d'auteur. Il ne peut en aucun cas être utilisé da...

Profile for scduag
Advertisement