Page 278

CHEZ NOS I N D I E N S .

264

Je fais une conférence au groupe guyanais de la Société de géographie commerciale devant le Gouverneur, le Directeur de l'intérieur, M. Th. Leblond, Président du Conseil général, et plusieurs notables. J e vois la fête du 14 Juillet; j e vois, le 11 août, brûler Cayenne, toute l'ancienne ville, la ville commerçante, la cité : cent maisons détruites, plusieurs millions de dégâts. Pauvre ville malheureuse! il ne lui reste plus que sa place des Palmistes, son hôpital militaire, sa promenade des Cocotiers et ses jolies mulâtresses. Leurs enfants vivrontils

assez

pour

voir

Cayenne complètement sortie de ses cendres? Je revois mes

an-

ciens amis de Counani, le

capitaine

Trajan

qui, arrivé à Cayenne et me sachant en ville, me cherche partout. Finissant par me découvrir, il vient

s'a-

dresser au senhor Henrique

comme à son

protecteur naturel. Et, sans

gêne, il m'em-

prunte quelque argent qu'il ne me rendra asCAYENNE

:

PROMENADE

DES

COCOTIERS.

surément

j a m a i s , le

pauvre cher homme. Plus j e reste ici, moins j e guéris. Voici un bateau-tapouye de Counani qui veut bien me déposer à Saint-Georges d'Oyapock; c'est déjà le 18 août. Allons ! mon fidèle Laveau, parlons ! Je repars. Un devoir cher m'appelle, et ici rien ne me retient. Voici ma première campagne terminée. Je me suis repu de vie sauvage aux Tumac-Humac, j ' a i frôlé les mil-

Chez nos Indiens, quatre années dans la Guyane française (1887-1891). Partie 1  

Auteur : H. Coudreau Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université de...

Chez nos Indiens, quatre années dans la Guyane française (1887-1891). Partie 1  

Auteur : H. Coudreau Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université de...

Profile for scduag
Advertisement