Page 190

159

lui du droit politique. L’idée du droit politique, entendue comme le droit de tous et de chacun à l’exercice du pouvoir est donc dépassement de la conception des droits naturels. En France, comme l’a bien analysé Claude Nicolet21, la thèse de la primauté du droit politique s’est longtemps, non seulement distinguée, mais encore opposée à celle faisant du respect des droits naturels la base de toute société. Cette opposition a nourri durant tout le XIX siècle un débat de fond sur l’organisation du lien social, la forme et le e

contenu de la communauté citoyenne. Ce débat pourrait quant au fond être ramené à son enjeu central, celui de la définition de la citoyenneté, et à sa traduction politique positive, le Suffrage Universel. Jusqu’aux années 1780, le modèle de référence de la citoyenneté était encore celui du citoyen-propriétaire. La polis et la communauté humaine ne se recoupent pas. Ce n’est que progressivement que s’est imposé le principe de l'individu-citoyen et de son corollaire institutionnel, un homme - une voix, réalisé dans l’exercice du Suffrage Universel. Du point de vue conceptuel, cette évolution marque la confusion du lien civique et du lien politique et, par conséquent la prédominance de la sphère politique sur la sphère sociale. Selon Claude Nicolet, la conception républicaine qui triomphait ne comprend désormais ... Le lien social (...) que par et dans la liberté, une liberté qui doit donc être garantie par un lien ou un "contrat" politique.22

Ainsi, le principe d’égalité politique des individus23 n’est pas uniquement un facteur de l’organisation politique; il est aussi une pensée de l’ensemble du corps social, une vision des hommès en société. En établissant que les droits politiques sont de même nature que les droits civils, il consacre un principe de totalité sociale. C’est en vertu de ce principe, même si les marges de la citoyenneté en restaient souvent imprécises, que se sont progressivement effacées les distinctions premières entre citoyens actifs et citoyens passifs, entre droits civils et droits politiques, et que s’est établi un principe d’identité

: Claude Nicolet. L’idée républicaine en France; essai d’histoire critique. Gallimard. 1982. : ibidem, p. 331. 23 : Nous n’envisagerons pas ici la question du droit politique des femmes, qui nous écarterait par trop de notre propos principal. 21

22

159

Les nègres en politique; couleurs, identités et stratégies de pouvoir en Guadeloupe. Tome I-1  

Sainton, Jean-Pierre / Service commun de la documentation. Université des Antilles

Les nègres en politique; couleurs, identités et stratégies de pouvoir en Guadeloupe. Tome I-1  

Sainton, Jean-Pierre / Service commun de la documentation. Université des Antilles

Profile for scduag
Advertisement