Page 189

158

Le Suffrage Universel, la mise à l’élection des principaux postes, l’absence de toute condition de cens et de propriété, ont pour effet de faire tomber aux Antilles françaises tous les pouvoirs aux mains des noirs, cinq ou six fois plus nombreux que les blancs ... La haine du noir pour le blanc se complique dans ces îles de la haine du pauvre pour le riche. De prétendus philanthropes français soufflent aux noirs des idées de vengeance et de domination oppressive. Qu’on y prenne garde, de ce train, il se pourrait que l’histoire de St-Domingue recommence, que les blancs fussent éliminés de ces îles qu’ils ont colonisées et que les noirs restés seuls fissent retomber la Martinique et la Guadeloupe dans la barbarie.19

Ainsi, du point de vue de l'analyse, au-delà des opinions partagées sur la question des libertés politiques aux colonies, une véritable problématique du droit politique soustend ici l’articulation du lien politique et du lien socio-anthropologique.

B - Droits politiques et citoyenneté : éléments pour une problématique.

Les notions de citoyenneté, d’égalité civile et politique, de droit politique nous paraissent aujourd’hui à ce point des évidences que l’on pourrait oublier qu’elles ont une histoire, souvent plus heurtée et plus complexe que l’image linéaire, souvent lénifiante léguée par une certaine vision positiviste, elle-même largement héritée de l’époque de la Troisième République. Cette "évidence" du droit politique qui fait partie de notre culture politique démocratique contemporaine peut, si l’on n’y prend garde, interdire la critique historique du concept de citoyenneté politique, ou du moins en ramener l’étude à l’exégèse d’un dogme, sans interroger sa construction historique ni le rapport établi entre lien politique et lien social. Pour cela, il est nécessaire d’opérer une incursion dans l’évolution historique du concept de citoyenneté en France même. Si en effet, l’égalité civile y est une notion ancienne, qui remonte en partie aux traditions communautaires et aux conceptions chrétiennes de l’homme; à l'inverse, la notion d’égalité politique, cristallisée dans le droit politique du Suffrage Universel est, ainsi que l’a démontré Pierre Rosanvallon20, une construction moderne, historiquement élaborée, produit d’une évolution contrastée et d’une maturation conceptuelle progressive. Cette dernière notion ne s’imposait pas d'elle-même. Elle fut le produit de la rupture intellectuelle introduite par le principe d’équivalence entre les hommes, non plus posé simplement en rapport avec leur nature humaine, relevant du droit naturel, mais par rapport à l’exercice du pouvoir qui procède 19 : Pierre Leroy-Beaulieu. De la colonisation chez les peuples modernes. Cité in Pierre Guillaume. Le Monde colonial. Col. U. Armand Colin. 1994. 20 : Pierre Rosanvallon. Le sacre du citoyen; histoire du Suffrage Universel en France. Gallimard. 1992.

158

Les nègres en politique; couleurs, identités et stratégies de pouvoir en Guadeloupe. Tome I-1  

Sainton, Jean-Pierre / Service commun de la documentation. Université des Antilles

Les nègres en politique; couleurs, identités et stratégies de pouvoir en Guadeloupe. Tome I-1  

Sainton, Jean-Pierre / Service commun de la documentation. Université des Antilles

Profile for scduag
Advertisement