Page 163

132

L'identité nègre, que la vision première croirait évidente se présente alors comme la résultante complexe, de traversées sinusoïdales d'un ensemble de paramètres, débouchant, au niveau de la psyché sur une conscience doublement polarisée : un pôle identitaire "nèg nwè ", un pôle identitaire "métis"("francs-mulâtres" et nègres métissés).

Francs-mulâtres, nègres métissés et "nèg nwè".

Nous proposons d’appeler socio-types identitaires, ces schèmes de cristallisation des représentations identitaires. Nous reconnaissons l'existence de trois socio-types "nègres": • le franc-mulâtre. • le nègre métissé. • le nèg nwè. Ces socio-types ne se réduisent pas à une catégorie sociale, non plus qu'à une nuance de couleur. Ils se distinguent donc des concepts d'identité ethnique et d'identité de couleur, dont nous avons utilisé la dénomination tirée du langage commun comme catégorie d’approche et par conséquent ne peuvent se lire dans la structure sociale, comme des catégories identitaires "pures", distinctes et quantifiables. C'est de la représentation mentale, que les socio-types tirent leur pertinence, et dans l'idéologisation de la couleur, c'est-à-dire du discours, leur validation. Ainsi, un individu de phénotype mulâtre pourra avoir une conscience identitaire "nèg

nwè", tout en étant mulâtre39. Inversement, des nègres, répertoriés comme tels par la société, peuvent s'inscrire dans le socio-type métis des "nègres métissés", voire des "mulâtres."40 Nous sommes ici au coeur du rapport complexe des alchimies individuelles et des cultures de

: L'adage populaire: "Nèg rich, sé milat; milat pòv sé nèg" (Un nègre riche est un mulâtre; un mulâtre pauvre est un nègre) n'exprime cependant à notre sens qu'un aspect de la réalité. Au plan social, l'immuabilité de la couleur et des références généalogiques contrarient l'identification parfaite à un autre groupe socio-ethnique. 40 : C'est par exemple le cas d'Achille René-Boisneuf, au contraire de Légitimus qui se rattache au socio-type "nèg nwè"'; ce qui, à notre sens, porte un autre éclairage des raisons de leur opposition politique.(Voir nos développements : Chapitres V et VII). 39

Les nègres en politique; couleurs, identités et stratégies de pouvoir en Guadeloupe. Tome I-1  

Sainton, Jean-Pierre / Service commun de la documentation. Université des Antilles

Les nègres en politique; couleurs, identités et stratégies de pouvoir en Guadeloupe. Tome I-1  

Sainton, Jean-Pierre / Service commun de la documentation. Université des Antilles

Profile for scduag
Advertisement