Page 1


LITTERATURE HAÏTIENNE Bibliographie sélective des bibliothèques de l’Université des Antilles et de la Guyane

Extraits choisis : « Hommage aux victimes, aux survivants, aux héros, à nous tous… », Le Nouvelliste, DNL, 12 janvier 2011.


Rodney Saint-Eloi Haïti kenbe la ! est plus qu’un témoignage sur les trente-cinq secondes qui ont terrassé Haïti le 12 janvier 2010. L’écrivain et éditeur haïtien Rodney Saint-Eloi signe un livre « habité par la stupéfaction et la douceur » pour remédier à la douleur, pour arrêter la progression du « goudou-goudou » (le nom que les Haïtiens ont donné au séisme d’après le bruit qu’il a fait) mais aussi pour expliquer aux lecteurs touchés par la tragédie, l’histoire de son pays faite d’une suite de séismes (la colonisation, l’esclavage, l’occupation, les élites «dégoûtantes», les dictatures...) et la grandeur de son peuple qui s’accroche à la vie. Comme un défi à l’humanité. Haïti kenbe la !, Haïti redresse toi ! Né à Cavaillon au sud d’Haïti en 1963, Rodney Saint-Éloi partage son temps entre l’écriture et l’édition. Professeur de littérature, il a fondé en 1991 à Port-au-Prince les éditions Mémoire et en 2003, à Montréal, les éditions Mémoire d’encrier qui publient les ouvrages d’écrivains haïtiens, caribéens et africains. « La terre a tremblé deux cent six ans après l’indépendance du pays. La terre a tremblé. Personne ne connaît cette phrase pourtant si simple et énergique. La terre est un chant d’espérance. La terre est l’hymne des vivants, l’ancrage des corps à la racine, l’ombilic du monde. De quelle terre es-tu ? Chaque terre a ses traces d’agonie, ses tragédies et ses paradis. Chaque terre a aussi en elle la présence de l’enfance, têtue et alléchante. La terre est une amie qui protège. La terre est une amie qui console et nourrit. Dans la religion vaudou, on ne boit pas sans saluer la terre, sans faire son chapo ba, honneur et respect. (…) La terre a tremblé en moins d’une minute. Les hommes ont tremblé avec. Et tout est devenu poussière. La terre n’en finit pas de tout réduire à l’humilité. » Extrait de Haïti Kenbe la !, Rodney Saint-Eloi, Editions Michel Lafon, 2010.

Makenzy Orcel Les Immortelles est une traversée de la ville de Port-au-Prince après le séisme du 12 janvier 2010. Les sauveteurs ont pensé à tout : à l’eau qui manque, aux enfants orphelins, à la terre qui a tremblé et aux gens sous les décombres. Mais qui s’est soucié des prostituées de la Grand-Rue ? Que sont devenues les immortelles, qui font métier d’amour, de chair et de désirs et qui donnent sens, vie et tendresse au corps de la ville ? L’une des questions posées par ce premier roman, beau et caustique...

Né en 1983 à Port-au-Prince, Makenzy Orcel est poète et romancier. Il est considéré comme l’un des espoirs de la relève littéraire haïtienne.


« La Grand-Rue, ce n’était pas seulement le bastion du sexe à bon marché. Les flots de putains alignées des deux côtés de la rue toutes les heures de la journée. Les draps usés que le vent chatouille du balcon des bordels, qui donnent des ailes à ces bâtiments qui ressemblent à de grands oiseaux immobiles. Mais le jaillissement de tout un monde qui te saute aux yeux. Les marchandes ambulantes qui harcèlent les passants. Les passants affolés au milieu des poignards de décibel provenant de ces camionnettes truquées, barbouillées de peintures naïves. Les hordes de faméliques, de voleurs qui piquent le portefeuille des passants distraits et imprudents. La police qui les traque comme des chiens. Les chiens puants. La merde. Les montagnes d’immondices. Les trottoirs bondés de monde. Les fous. Les mendiants. Les interminables klaxons des voitures coincées dans des bouchons. Les enfants des rues improvisés en laveurs de voiture. Les liasses de dollars exhibés par les cambistes. C’était ça aussi la Grand-Rue. Plus que ça. » Extrait de Les Immortelles, Makenzy Orcel, Editions Mémoire d’Encrier, 2010.

Lionel-Edouard Martin Pourquoi réchappe-t-on d’une catastrophe ? Par quelle configuration du sort d’autres meurent-ils et pas vous ? Chance ? Hasard ? Vous devriez être mort, vous êtes vivant. Minute par minute, LionelÉdouard Martin raconte les trois jours qui ont suivi le tremblement de terre d’Haïti. Trois jours de ténèbres et de soleil carnassier. Trois jours d’errance et de culpabilité. Le Tremblement n’est pas un reportage, c’est une parole de survie.

Poète et romancier, Lionel-Édouard Martin est né dans la Vienne en 1956. Ses études de lettres l’ont mené à la diplomatie culturelle puis à l’enseignement supérieur. Il exerce aujourd’hui à l’université des Antilles et de la Guyane. Ses nombreux et longs séjours hors de France (Maroc, Allemagne, Martinique...) contribuent à nourrir son écriture. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages. « … C’est, dans cette position, tout ce qu’on perçoit : une échancrure de ciel crépusculaire, bornée par des cimes d’arbres tropicaux, feuillages et ramures, qui se joignent et se déjoignent en une constante mastication. Nuque, dos, reins, l’arrière des cuisses, mollets : la partie postérieure du corps épouse à plein le sol tandis que le devant regarde l’énorme bouche broyer, végétal, les nuées grisâtres, épaisses, gorgées de pluie. Il ne faut pas qu’il pleuve. Aucun arbre n’est tombé. Qu’ils continuent, sans tomber, de mâcher la nuit. Angoisse horizontale – celle qu’on éprouve, les yeux grands ouverts, couché dehors, sur le dos, tourmenté, de face, par ce ciel mouvant, nuages et branches, et, sous son gisant, par les mouvements monstrueux de la terre. » Extrait de Le Tremblement, Lionel-Edouard Martin, Editions Arléa, 2010.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (4)

w Aimé Césaire : une saison en Haïti / Almeida, Lilian Pestre de - Montréal : Mémoire d’encrier, 2010. w Ainsi parla l’Oncle / Jean Price-Mars. Suivi de Revisiter l’Oncle / [Maryse Condé, Dany Laferrière, Jean-Daniel Lafond, et al.]. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2009. w

Les années 80 dans ma vieille Ford / Dany Laferrière. Mémoire d’encrier, impr. 2005.

w Anthologie de la littérature Haïtienne : un siècle de poésie : 1901-2001 / Castera, Georges; Pierre, Claude ; Saint-Eloi, Rodney ; Trouillot, Lyonel – Montréal : Mémoire d’encrier : Haïti : Mémoire DL 2003. w Anthologie secrète, accompagnée de la série des encres Aluminiums fantômes / Davertige. – Montréal : Mémoire d’encrier, cop. 2003. w Anthologie secrète / Frankétienne, Rodney Saint-Eloi. – Montréal : Mémoire d’encrier, cop. 2005. w Archipels littéraires : Chamoiseau, Condé, Confiant, Brival, Maximin, Laferrière, Pineau, Dalembert, Agnant / Paola Ghinelli. - Montréal : Mémoire d’encrier, DL 2005. w

Assaut de la nuit / Roussan Camille ; préf. par René Piquion. – Mémoire d’encrier, 2003.

w

Bois d’ébène / Jacques Roumain. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2003.

w

Brisants : roman / Max Jeanne. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2007.

w La carte point de vue sur le monde / sous la direction de Rachel Bouvet, Hélène Guy et Eric Waddell. – Mémoire d’encrier, 2008. w

Chansons de la montagne, de la plaine et de la mer / Victor, René. – Mémoire d’encrier, 2007.

w Chroniques d’un leader haïtien comme il faut : les meilleures d’Albert Buron : audiences / Victor, Gary. – Mémoire d’encrier, [DNM diff.], 2006. w Chantier d’écriture : récits : suivis de : boîte à outils pour écriture créative / Heminway, Annie ; Saint-Eloi, Rodney – Montréal : Mémoire d’encrier, 2006. w

Les clefs de la lumière / Anthony Lespès. – Mémoire d’encrier, 2004.

w

Le coeur sur la main / Castera, Georges. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2009.

w

Dialogue au bout des vagues / Gérald Bloncourt. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2008.

w

Dit de la roche gravée / Ernest Pépin. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2008.

w

Estuaires / Roger Toumson. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2008.


(5) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

w Frédéric Marcelin : un haïtien se penche sur son passé / Léon-François Hoffmann – Montréal : Mémoire d’encrier, impr. 2006. w Les immortelles : une histoire de pute et de phénomène bref / Orcel, Makenzy – Montréal : Mémoire d’encrier, 2010. w

J’ai un arbre dans ma pirogue / Saint-Eloi, Rodney – Montréal : Mémoire d’encrier, 2006.

w Jazzman ; chroniques et anecdotes autour d’une passion / Stanley Péan. – Mémoire d’encrier, 2006. w Une journée haïtienne / [Marie-Célie Agnant, Georges Anglade, Bonel Auguste... et al.] . – Montréal : Mémoire d’encrier, 2007. w Love, lust & loss ; Lanmou, Anvi, Pèdans / Poetry, translation and photography by Patrick Sylvain. w

Litanie pour le nègre fondamental / Jean Bernabé. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2008.

w

Mémoire errante / Jan J. Dominique. – Mémoire d’encrier, 2008.

w

Mon pays que voici / Anthony Phelps. – Montréal : Mémoire d’encrier , 2007.

w

Musique nègre / Léon Laleau. – Mémoire d’encrier, 2004.

w Nul n’est une île : solidarité Haïti / textes de Marie-Célie Agnant, Théo Ananissoh, Georges Anglade...[et al.]. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2004. w

La petite corruption / Lahens, Yanick. – Mémoire d’encrier, 2003.

w

Phare à palabres : poéreportage / Ernest Pépin. – Mémoire d’encrier, 2009.

w Pour célébrer la terre suivi de Poétique de l’exil / Dorsinville, Roger. – Mémoire d’encrier, 2004. w Rira bien... ; humour et ironie dans les littératures et le cinéma francophones / sous la direction de Christiane Ndiaye. – Mémoire d’encrier, 2008. w

Saison de porcs / Gary Victor. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2009.

w

La terre cet animal / Laure Morali. – Mémoire d’encrier, 2007.

w Le

testament des solitudes / Prophète, Emmelie – Montréal : Mémoire d’encrier, 2007.

w

Tout bouge autour de moi : chronique / Dany Laferrière. – Mémoire d’encrier, impr. 2010.

w

Treize nouvelles vaudou / Gary Victor. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2007.

w

Trilogie tropicale / Raphaël Confiant. – Montréal : Mémoire d’encrier, 2006.

w

Veillée / Magloire Saint-Aude. – Mémoire d’encrier, 2003.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (6)

Une douleur étrange comme un bruit de tonnerre ! Rodney Saint-Éloi Incapable d’entendre un quelconque bruit. Les éclats d’un simple verre ont l’effet d’une bombe. Incapable de voir une bougie vaciller. Les étoiles chutent quand elles changent de quartier et cela fait aussi un bruit étrange. Toute une vie nouvelle née de la fureur de la terre. De cette terre qui tremble, sans préavis. L’enfer - quand je m’en irai - ne sera pas plus pur que ce jour. J’apprends à traverser la minute d’angoisse et à m’enfermer dans l’enfance. L’enfance de la mémoire où les choses n’étaient pas que des choses. Ce filet d’eau qui s’appelle ruisseau, et ce ruisseau qui se fait rivière, et cette rivière qui roule en fleuve et ce fleuve qui débouche dans la mer, et cette mer collée au ciel que notre indulgence nomme île. Une île aux odeurs de mangue. Une île aux splendeurs des goyaves Une île aux mains de lilas Une île aux pieds de cannelle Et surtout des souvenirs têtus comme les légendes. Madan Herman, le loup-garou, qui mangeait les nouveau-nés. Caca-Diable, il était tellement noir qu’on le croyait né de la panse du diable ou des genoux de Satan… l’île, cet amas de bêtises et d’amours, cette poubelle de haines et de folies. Quand donc ira-t-on au carnaval, pour chanter et danser ? Quand donc ira-t-on au carnaval, pour chasser ce charivari de bruit-bruit par une chanson créole, plus populaire que la dessalinienne ? Il y a dans ma tête mille ans de rumeurs et mille rumeurs de morts. Il y a dans ma tête ces morts sans sépulture. Ces cimetières sans visages. Ces noms trop brefs, ces détails complexes… ces voisins et ces cousines que je ne connaîtrai pas. Un ami m’a demandé comment vit-on avec la mort ? J’ai répondu que la mort est un oiseau, la mort est une chanson. À la rue de l’enterrement, il y avait des morts. Il y avait aussi des fleurs. Et des passants tristes même quand ce n’était pas leur mort. Et des cadavres heureux parce que bien vêtus, parce qu’ils n’étaient pas n’importe qui. Parce que sur leur tombe une épitaphe laissait croire que leur passage n’avait pas été vain… Est-ce vrai que les cadavres se valent ? Les vivants alors ne ressemblaient pas aux morts dans la ville… il fallait rester debout quand on était vivants pour être un arbre qui prend racine. Ça, c’est l’ancienne manière, dit-on.


(7) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

Castera, Georges w L’encre est ma demeure. – Arles : Actes Sud, impr. 2006. w Le trou du souffleur. – Éd. Caractères, 2006.

Charles, Jean-Claude w Free (1977-1997). – Nanterre : Sapriphage, 1998 / Négociations. – Paris : Editions P.-J. Oswald, 1972.

Dalembert, Louis-Philippe w Et le soleil se souvient... suivi de Pages cendres et palmes d’aube. – L’Harmattan, 1989.

Depestre, René w Anthologie personnelle. – Arles : Actes sud, 1993. w Un arc-en-ciel pour l’Occident chrétien : poème-mystère vaudou. – Paris : Présence africaine, 1967. w En état de poésie – [S.l.] : [s.n.] : 1980. w Journal d’un animal marin : choix de poèmes, 1956-1990. – Paris : Gallimard, 1990. w Minerai noir. – Paris : Présence africaine, 1956. w Non-assistance à poètes en danger. – Paris : Seghers, 2005. w Rage de vivre : œuvres poétiques complètes. – Paris : Seghers, 2006.

Des Rosiers, Joël w Caïques. – Montréal : Triptyque, cop. 2007. w Savanes. – Montréal : Triptyque, 1993. w Théories caraïbes : poétique du déracinement. – Montréal : Triptyque, 1996. w Tribu. – Montréal : Triptyque, 1990. w Vétiver : poèmes / Joël Des Rosiers, Pierre Pratt. – Montréal : Triptyque, 1999.

Durand, Oswald w Oswald Durand : poésies choisies. – Port-au-Prince : Imprimerie des Antilles, [s.d.].

Exavier, Marc w Soleil caillou blessé. – Port-au-Prince : Ed. Mémoire,1994.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (8)

Laraque, Paul w Le vieux nègre et l’exil – Paris : Silex, 1988. w Poesia cotidiana / Las armas cotidianas. – Casa de las Américas, 1983.

Metellus, Jean w Au pipirite chantant. – Les Lettres nouvelles ; R. Laffont, 1978. w Hommes de plein vent. – Éditions Silex, 1981. w Visages de femmes. – Temps des cerises, cop. 2008. w Voix nègres, voix rebelles, voix fraternelles. – Le Temps des cerises, 2007. w Voyance. – Hatier, 1985. w Voyance et autres poèmes. – Ed. de Janus, 2005.

Morpeau, Hélène w Alma : recueil de poésies. – La phalange, 1959.

Philoctète, René w Ces îles qui marchent. – Ed. Mémoire, 1992. w Poèmes des îles qui marchent. – Arles : Actes Sud, 2003.

Phelps, Anthony w Femme Amérique. – Trois Rivières : Écrits des forges ; Marseille : Autre temps, 2004. w Mon pays que voici... suivi de Les dits du fou-aux-cailloux. – Paris : P.- J. Oswald, 1968. w Motifs pour le temps saisonnier. – Paris : P.- J. Oswald, 1976. w Orchidée nègre. – Montréal : Triptyque, 1987.

Roumain, Jacques w 1907-1944. – Port-au-Prince : Ed. des Antilles, 1993. w When the tom-tom beats selected prose and poems. – Washington: Azul editions,1995.

Trouillot, Lyonel w Le testament du mal de mer. – Presses nationales d’Haïti, 2004.


(9) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

Agnant, Marie Célie w La dot de Sara. – Québec : Remue-ménage, 1995. w Le livre d’Emma. – La Roque-d’Anthéron : Vents d’ailleurs, 2004. w Le silence comme le sang. – Québec : Remue-ménage, 1997.

Anglade, Georges w Ce pays qui m’habite : Lodyans. – Lanctôt, 2002. w Leurs jupons dépassent : Lodyans. – Lanctôt ed., 2004.

Anglade, Pierre w L’inconnu familier : audience haïtienne. – Sépia, 2005.

Alexis, Jacques-Stéphen w Les arbres musiciens – Paris : Gallimard, impr. 1984. w Compère Général Soleil – Paris : Gallimard, impr. 1982. w L’espace d’un cillement – Paris : Gallimard, impr. 1983. w Romancero aux étoiles – Paris : Gallimard, DL 1988.

Cavé, Syto w Le Serpent à plumes : récits et fictions courtes 16. – Paris : Le serpent à plumes, 1992.

Charles, Jean-Claude w Manhattan blues. – Paris : B. Barrault,1985.

Chauvet, Marie w Amour, colère et folie. – Paris : Gallimard, 1968. w La danse sur le volcan. – Paris : Maisonneuve & Larose, 2004.

Chenet, Gérard w Transes vaudou d’Haïti pour Amélie chérie : roman. – Paris : l’Harmattan, 2009.

Comhaire-Sylvain, Suzanne w Le Roman de Bouqui. – Montréal : Léméac, 1973.

Colimon, Marie-Thérèse w Fils de misère roman. – Port-au-Prince : Ed. Caraïbes – 1974.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (10)

Dalembert, Louis-Philippe w L’autre face de la mer – Paris : Stock, 1998. w Le crayon du bon Dieu n’a pas de gomme. – Paris : Stock, 1996. w L’île du bout des rêves. – Paris : Bibliophane – Daniel Radford, 2003. w Et le soleil se souvient... ; suivi de Pages cendres et palmes d’aube. w Le songe d’une photo d’enfance.

Danticat, Edwige w Adieu mon frère. – Paris : B. Grasset, impr. 2008. w Le briseur de rosée : roman. – Paris : B. Grasset , impr. 2005. w Le cri de l’oiseau rouge. – Paris : Pygmalion, impr. 1995. w Krik ? Krak ! : récits. – Paris : Pygmalion, impr. 1996. w La récolte douce des larmes. – Paris : B. Grasset, DL 1999.

Depestre, René w Alléluia pour une femme-jardin récits d’amour solaire. – Montréal : Léméac, 1973. w Alléluia pour une femme-jardin. – Paris : Gallimard, DL 1981. w Eros dans un train chinois neuf histoires d’amour et un conte de sorcier. – Paris : Gallimard, 1990. w Hadriana dans tous mes rêves : roman. – Paris : Gallimard, 1988. w Hadriana dans tous mes rêves. – Paris : Gallimard, 1990. w Le Mât de Cocagne. – Paris : Gallimard, 1979.

Dorsinville, Roger w Accords perdus. - Centre international de documentation et d’information haïtienne, caraïbéenne et afro-canadienne, 1987. w Une haïtienne à New-York. – Editions des Antilles S.A, [198 ?]. w Ils ont tué le vieux blanc. – H. Deschamps, 1988. w Kimby ou la Loi de Niang. – Présence africaine, 1974. w Mourir pour Haïti ou Les croisés d’Esther. – Éditions l’Harmattan, DL 1980. w Renaître à Dendé. – Éditions l’Harmattan, 1980.

Etienne, Gérard w Un Ambassadeur macoute à Montréal. – Montréal : Ed. Nouvelle optique, 1979. w Le nègre crucifié : récit. – Ed. Métropolis, 1989. w Les Possédés de la pleine lune. – Paris : Éd. du Seuil,1987.


(11) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

pòtoprens nan sewòm Louis-Philippe Dalembert titak pa titak lavi pòtoprens prale titak pa titak pòtre koralen vag lanmè makònnen nan mitan flanm sole pòtoprens degrennen titak pa titak tankou move lapli titak pa titak ki refize tonbe menm si yo ba l bonbon fè jaden filalang pou granmoun ka plenyien fè goutyè filalang pou timoun pa benyien grenn pa grenn pòtoprens konte mò pòtre makòn zonbi sou bitasyon grandon grenn pa grenn fè yon bann goudougoudou yon bann moun pran lari pa gen bann ni rara goudougoudou yon bann moun pran danse oun dennyè kout tanbou oun rabòday fyèl bèf pak pitak pitak pak pitak pitak pak pitak pitak pak

grenn pa grenn se pa youn grenn pa grenn se yon dal yon dal kò anba dal fè kè tout latè grenn de pye bwatchèn nan chenn chemen dèdal anba dal dal beton kòlòwòch dal beton koule rèd pi rèd pase dlo chèch nan je vil pòtoprens titak pa titak lavi pòtoprens prale titak pa titak figi l kole pyese bade mak sifilis pòtre nanm jenn gason chagren damou fennen cheri si n te renmen ala bèl nou ta bèl nou ta bèl tout koulè ta fleri kou bèlè lò sezon posesyon kou kandelam dèlma zanmann ak kayimit nan memwa san kanson nou ta tire lobe nan dlo ravin pentad vlope ak zèl lavyon fè laviwondede titak pa titak lavi ti nèg prale

si nou te konn konte nou ta gen tan byen lwen cheri mwen pa ta lwen nou ta gen milyon ven men lavi jeretyen paske n pa konn konte titak pa titak lavi pòtoprens prale titak pa titak se pa dat n ap woule se pa dat n ap debat se pa dat nou dèwò ap dòmi anba pay ap dòmi san soupe pou n jwenn peny lasirèn men se atò nou lèd lannuyit lan lou pas on sak sèl cheri vin nou damou pou nou bèl tout koulè pou m renmen w tankou yè tankou bouzen sou ray bonda w te mèt fobop m a fèmen je m reve epi m a wè w pi bèl n a gouye san rete epi wa va leve epi wa vin pi bèl pase larèn solèy titak pa titak titak pa titak titak pa titak titak pa titak titak pa titak titak pa titak


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (12)

L’opéra de la Mort Frankétienne Mardi 12 janvier 2010. La journée va bientôt s’achever. La baie de Port-au-Prince brille encore sous les carats éclatants du soleil caraïbe. Il est 5h moins 7 minutes au moment où quelques 35 battements de secondes suffiront à projeter ma ville dans une éternité d’horreurs sous les palavirés meurtriers d’un séisme sauvagement aveugle en atrocités dévastatrices. Un dézafi de ravages insupportables. Une orgie de cataclysmes inattendus. Plus de 300.000 morts. Plus de 10.000 maisons effondrées. Quartiers et villages affaissés. Bétonvilles déconstombrés. Palais et châteaux aplatis/défigurés. Plus d’un million d’infortunés sous des tentes fragiles et malsaines. Un cruel cinéma de culs-de-jatte de manchots et de cocobés traumatisés. Brutale initiation à l’art de mourir en silence. Mourir encore dans la macornerie des corps déchiquetés. Mourir au ralenti des gestes poussiéreux. Mourir terriblement sous des tessons d’horloges déraillées. Mourir en solitaire sous les décombres et les gravats. Mourir habillé d’ombres folles. Mourir enfournoyé de ténèbres et de fantômes. Mourir violemment de fausses lueurs. Mourir d’asphyxie et de cauchemars lugubres.

Mourir beaucoup. Mourir toujours. Mourir à jamais. Mourir de trop. Mourir de rien. Mourir de néant. Mourir absolument. Et parfaitement mourir. Mourir d’un voyage d’encombrement au trépas du temps qui passe et qui soudain se fige en faux couloir d’impasse. Tracas malheurs désastres en strophes coffrées de catastrophes immondes. Trois fois sept fois cent fois mille fois les entrailles déchalborées de ma ville bougent à l’intérieur d’une faille obscure plus gloutonne que la douleur nocturne sous une myriaderie de tentacules et de ventouses. La mort nous mange et nous démange impitoyablement. Caricature d’un destin maquillé en madichonnerie à travers les cassures les fissures et les brèches de nos cris distordus de vents apocalyptiques. Interminablement l’opéra de la mort s’élargit se prolonge et se dilate aux contours des récifs ensanglantés. Comment survivre à la rage du naufrage saturé de pourritures de débris de déchets et d’artripailles ?


(13) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

Fignolé, Jean-Claude w Aube tranquille. – Paris : Ed. du Seuil, 1990. w Hofuku. – Port-au-Prince : Mémoire, 1993. w Les Possédés de la pleine lune. – Paris : Éd. du Seuil, 1987.

Frankétienne w Les affres d’un défi. – Port-au-Prince : H. Deschamps, 1979. w L’Amérique saigne. – Port-au-Prince : Bibliothèque nationale d’Haïti,1995. w Clavier de sel et d’ombre : sixième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone. – Port-au-Prince : Spirale 1997. w D’un pur silence inextinguible : premier mouvement des méthamorphoses de l’oiseau schizophrène. – Port-au-Prince : Spirale 1996. w Dézafi. – Vents d’ailleurs / Ici & Ailleurs, 2002. w D’une bouche ovale : deuxième mouvement des méthamorphoses de l’oiseau schizophone. – Port-au-Prince : Spirale 1996. w Les échos de l’abîme : septième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone. – Port-au-Prince : Spirale 1997. w Et la voyance explose : huitième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone. – Port-au-Prince : Spirale 1997. w Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres : cinquième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone – Port-au-Prince : Spirale 1996. w Fleurs d’insomnie : spirales - Port au Prince : Henri Deschamps, impr. 1986. w Héros chimères : spirale. – Port au Prince : Henri Deschamps, impr. [2002?]. w La méduse orpheline : troisième mouvement des méthamorphoses de l’oiseau schizophone. – Port-au-Prince : Spirale 1996. w Miraculeuse, miraculeuse. – Port-au-Prince : Spirale, 2003. w Mûr à crever. – Port-au-Prince : Mémoire, 1995 . w La nocturne connivence des corps inverses : quatrième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone : spirale. – La Roque d’Anthéron : Vents d’ailleurs, 2006. w L’oiseau schizophone spirale. – Ed. des Antilles, 1993. w Ultravocal. - Port-au-Prince : Spirale, 1995.

Guérin, Mona w Mi-figue mi-raisin. – Paris : L’Harmattan, 1998.

Harpon, Louise w L’enfant venu d’Haïti. – Cayenne : Ibis rouge, cop.1997.

Hibbert, Fernand w Le Manuscrit de mon ami. – Port-au-Prince : H. Deschamps, 1988.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (14)

w Masques et visages. – Port-au-Prince : H. Deschamps, 1988. w Romulus. – Port-au-Prince : H. Deschamps, [1988]. w Scènes de la vie haïtienne : Les Thazar. – Port-au-Prince : Fardin, 1975. w Sena. – Port-au-Prince : H. Deschamps,1988. w Les Thazar. – Port-au-Prince : H. Deschamps, 1988.

Laferrière, Dany w Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ? – Le jour éd; Vlb éd., 1994. w Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ? – Le Serpent à plumes, 2002. w La chair du maître. – Le Serpent à plumes [puis] ; Editions du Rocher, D.L 2000. w Le charme des après-midi sans fin. – Le Serpent à plumes, 1999. w Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer. – Le Serpent à plumes, 1999. w Le cri des oiseaux fous. – Le Serpent à plumes, 2000. w L’énigme du retour. - B. Grasset, impr. 2009. w Éroshima. – Typo, impr. 1998. w Le goût des jeunes filles. – B. Grasset, impr. 2005. w J’écris comme je vis. – La Passe du vent, DL 2000. w Je suis fatigué. - Ed. Mémoire, 2001. w Je suis un écrivain japonais. - B. Grasset, impr. 2008. w L’odeur du café. - Le Serpent à plumes [puis] ; Editions du Rocher, D.L.2001. w Pays sans chapeau. - Le Serpent à plumes [puis] Groupe Privat / Le Rocher, cop.1999. w Vers le sud. - B. Grasset , impr. 2006.

Lahens, Yanick w La couleur de l’aube. - S. Wespieser, 2008. w La folie était venue avec la pluie. - Ed. de l’aube, 2001. w Tante Résia et les dieux. - Éd. l’Harmattan, 1994.

Laleau, Léon w Le choc : chronique haïtienne des années 1915-1918. - Port-au-Prince : Editions de l’an 2000,1975.

Laraque, Paul w Fistibal. - Nouvelle optique, 1974.

Laroche, Maximilien w Prinsip Marasa. – GRELCA, 2004. w Se nan chimen jennen yo fé lagé. – GRELCA, 2007.


(15) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

Il était une fois une ville Yanick Lahens Nous l’aimions malgré sa façon d’être au monde qui nous prenait souvent à revers de nos songes. Nous l’aimions têtue et dévoreuse, rebelle et espiègle. Avec ses commotions d’orage et de feu. Avec sa gouaille au mitan d’un déhanchement de carnaval. Ses secrets invincibles. Ses mystères maîtres des carrefours la nuit. Ses silences hallucinés. Les cuisses lentes de ses femmes, les yeux de faim et d’étincelles de ses enfants, les apparitions phosphorescentes de ses dieux. Nous l’aimions malgré sa misère. Malgré la mort qui selon la saison longe les rues à visage découvert. Sans remords. Sans même ciller. Nous l’aimions à cause de son énergie qui déborde, de sa force qui pouvait nous manger, nous avaler. À cause des enfants des écoles en uniforme qui l’enflammaient à midi. À cause de son trop plein de chairs et d’images. À cause des montagnes qui semblent sans cesse vouloir avancer pour l’engloutir. À cause du toujours trop. À cause de cette façon qu’elle avait de nous tenir et de ne pas nous lâcher. À cause de ces hommes et de ses femmes de foudre. À cause de … À cause de… Et je l’aimais dans ces minutes fugaces où une journée inondée de lumière coule jusqu’à un crépuscule alangui de mauve et d’orange. Ces minutes où des quatre coins de la ville, des feux montent des ordures empilées et nous brûlent les yeux. Ce moment où des pyromanes crucifient sa misère pour la faire taire. Où nous avancions apaisés, à moitié aveugles dans une brume mensongère mais où nous avancions quand même. Le 12 janvier 2010 à 4 h 53 minutes dans un crépuscule qui cherchait déjà ses couleurs de fin et de commencement, Port-au-Prince a été chevauchée moins de trente secondes par un de ces dieux dont on dit qu’ils se repaissent de chair et de sang. Chevauchée sauvagement avant de s’écrouler cheveux hirsutes, yeux révulsés, jambes disloquées, sexe béant, exhibant ses entrailles de ferrailles et de poussière, ses viscères et son sang. Livrée, déshabillée, nue, Port-auPrince n’était pourtant point obscène. Ce qui le fut c’est sa mise à nu forcée. Ce qui fut obscène et le demeure c’est le scandale de sa pauvreté. Le 12 janvier 2010 à 4 h 53 minutes le temps s’est fracturé. Dans sa faille il a scellé à jamais des secrets de notre ville, englouti une partie de notre âme, une âme qu’elle nous avait patiemment taillée à sa démesure. Dans sa faille le temps a emporté notre enfance. Nous sommes désormais orphelins de cent lieux et de mille mots. Les rues jouent à colin-maillard, lago kache avec nos souvenirs. Certaines façades sont des ombres et des fantômes y rôdent déjà que nous croirons toucher des yeux. Parce qu’on se fait au temps qui passe, inexorable mais pas à sa chute si brutale. Nous ne saurons plus quoi raconter à nos petits enfants. Nos paroles de vieillards résonneront à leurs oreilles comme des ritournelles. Ils nous soupçonneront d’avoir perdu la raison et ne prêteront plus attention à ce que nos lèvres balbutieront. À ce que nos gestes dessineront devant nos visages. Nos doigts noueux leur resteront à jamais muets.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (16)

Des mots et des jours Emmelie Prophète Les mêmes questions restent posées. La douleur est mille fois racontée. Ressassée. Des milliers de cœurs battent dans le même désordre, la même disharmonie. Quel oubli faudrait-il inventer, comment reprendre la conversation avec la terre, l’habiter, l’aimer, la partager ? Parler de nulle part, s’entendre indéfiniment en écho, parler pour personne, même pas pour soi-même. Rien ne semble pouvoir rompre cette aphonie. Installée. Les mots pour décrire cette désespérance sont en invention dans le cœur, dans le regard, sous la poussière, durcie depuis par la pluie, le soleil, les pieds, l’indifférence. Habiter avec la force du désespoir. Habiter le bruit, la pluie, l’histoire passée et celle à venir, peut-être. De quelle fraternité est-il question dans ce monologue contre nature avec les autres ? L’infortune est une denrée recherchée, une aubaine, une panacée qui apaise certaines consciences. La porte est grande ouverte et on entre à volonté. La misère renouvelée, augmentée chaque petit matin, chaque fin de journée fait le bonheur des objectifs pointés en permanence sur ces villages fragiles, ces corps en déserrance, ces mains endues qui attrapent tout, l’aumône comme la maladie. Le temps de répit dans ce chaos est celui pour aimer. S’aimer. Aimer dans l’ignorance du mot. C’est mieux comme cela. Pourquoi mettre des mots quand souvent le corps n’existe plus, quand la plupart du temps il n’est qu’une incertitude, une hésitation entre le souvenir et la réalité. Tous ces corps aimés mélangés aux décombres, jetés, parce qu’il fallait inventer très vite l’oubli ou quelque chose qui lui ressemble. Confirmer, malgré les apparences, son statut de survivant alors que chaque seconde la conscience d’être habité par la mort s’aiguise. Aimer. Aimer malgré les désastres et au-delà des désastres, aimer le mort et le survivant d’amour égal, avoir peur et vouloir garder les yeux ouverts parce que l’amour continue à vouloir dire quelque chose, à se démarquer de l’incertitude générale. Le partage reste de l’ordre de ce qui se pratique, de ce qui se vit. La goutte d’eau polluée. Le pain improbable. Le rien. Se tenir compagnie. Se souvenir sans évoquer. Le silence. Il sera une fois, un autre jour, un autre pays, mais jamais d’autres cœurs et d’autres amitiés.


(17) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

Lhérisson, Justin w La famille des Pitite-Caille suivi de Zoune chez sa ninnaine. – Port-au-Prince : Fardin ,1975.

Magloire Saint-Aude, Clément w Dialogue de mes lampes et autres textes : oeuvres complètes. - Paris : J.-M. Place, 1998.

Manuel Etienne, Marie-Andrée w Déchirures. - La Roque- d’Anthéron, Vents d’ailleurs, 2001.

Marcelin, Frédéric w Marilisse : roman haïtien. – Port-au-Prince : Fardin, 1976. w Thémistocle-Epaminondas Labasterre : petit récit haïtien. – Port-au-Prince : Fardin,1976. w La vengeance de mama : roman haïtien. - Port-au-Prince : Fardin, 1974.

Mars, Kettly w Fado. – Paris : Mercure de France, 2008. w L’heure hybride. - La Roque- d’Anthéron, Vents d’ailleurs, 2005. w Kasalé. – La Roque- d’Anthéron, Vents d’ailleurs, 2007. w Saisons sauvages. - Paris : Mercure de France, 2010.

Metellus, Jean w Une eau-forte. - Gallimard, 1983. w Jacmel au crépuscule. – Gallimard, 1981. w La parole prisonnière. – Gallimard, 1986.

Morisseau-Leroy, Felix w Diacoute 2. - Nouvelle optique, [s.d.]. w Les djons d’Aïti Tonma. - L’Harmattan, 1996.

Ollivier, Emile w La discorde aux cent voix. - A. Michel, 1986. w Mère-Solitude. - Le Serpent à plumes éd., 1994. w Mille eaux. – Gallimard, DL 1999. w Passages. - Le Serpent à plumes, 2001. w Regarde, regarde les lions -- [suivi de Assigné à résidence sur l’autre rive du coeur]. - M. Solal, 1995. w Repérages. – Leméac, 2001.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (18)

Phelps, Anthony w Mémoire en colin-maillard. – Montréal : Nouvelle optique – 1976.

Philoctète, René w Le peuple des terres mêlées. – H. Deschamps, 1989.

Poujol Oriol, Paulette w La fleur rouge nouvelles. – [S.l.] : Éd. Le Natal – 1992.

Roumain, Jacques w Gouverneurs de la rosée. – Paris : Editions Messidor, 1986. w Gouverneurs de la rosée. – Fort de France : Désormeaux, cop. 1977. w Gouverneurs de la rosée. – Paris : Les éditeurs français réunis, 1980. w Masters of the dew. Oxford Portsmouth, NH : Heinemann , cop. 1978. w La montagne ensorcelée. – Paris : Ed. Français Réunis, 1972. w Œuvres complètes. – Paris : Allca XX , cop. 2003.

Saint-Amand, Edris w Bon Dieu rit. – Hatier, 1989.

Saint-Eloi, Rodney w Haïti, kenbe la ! : 35 secondes et mon pays à reconstruire – Neuilly-sur-Seine : M. Lafon, 2010.

Trouillot, Evelyne w La chambre interdite. – Paris : L’Harmattan, impr. 1996. w Rosalie l’infâme. – Paris : Dapper, impr. 2003.

Trouillot, Lyonel w L’amour avant que j’oublie. - Arles : Actes Sud, impr. 2007. w Bicentenaire. - Arles : Actes Sud ; [Montréal] : Leméac, impr. 2006. w Les enfants des héros. – Arles : Actes sud, 2002. w Rue des pas-perdus. – Arles : Actes Sud ,impr. 1998. w Le testament du mal de mer. – Port-au-Prince : Presses nationales d’Haïti, 2004. w Thérèse en mille morceaux. – Arles : Actes Sud , 2000. w Yanvalou pour Charlie. – Arles : Actes Sud ; Montréal : Leméac , impr. 2009.


(19) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

Pour fêter la vie Dany Laferrière

Je me souviens que le lendemain du séisme j’étais dans une voiture, sur la routede Delmas, quand j’ai croisé une Jeep verte qui remontait vers Pétion-ville. Les occupants surexcités nous faisaient des signes frénétiques de ralentir. Le chauffeur nous lançait, dans une sorte de transe, qu’ils sillonnent la ville pour saluer les vivants. La démarche nous semblait étrange car on cherchait plutôt à compter les morts. Dans une ville au tissage social si serré, il était impossible de ne pas avoir de morts dans sa famille ou parmi ses amis. La mort, d’une manière ou d’une autre, nous avait touchés tous. Et les corps étaient à l’endroit où ces gens avaient trouvé la mort. Certains se battaient encore sous les décombres pour survivre, assaillis qu’ils étaient par la douleur, l’angoisse et la poussière. Leur gorge sèche réclamait un peu d’eau. Leur poumon compressé suppliait pour un peu d’air. A la surface, l’agitation ne cessait pas pour autant, même lorsque les vivants n’étaient pas trop sûrs de s’être tirés d’affaire. Mais il leur fallait continuer. Continuer quoi quand beaucoup d’entre eux avaient tout perdu, et je ne parle pas des biens matériels? Que vaut la vie quand la mort a tout brûlé sur son passage? Je m’attendais à croiser des gens abrutis par le désespoir, hurlant leur douleur, se vautrant dans le malheur intime, car l’événement fut de taille. A l’encontre, j’ai trouvé une ville vaillante, des gens en constante activité, chacun tentant d’aider l’autre. C’est la première fois que j’ai vu, à Port-au-Prince, quelqu’un s’adresser à un autre sans chercher à savoir, même par un simple coup d’œil sur sa tenue ou son langage, si ce dernier était du même niveau social que lui. Nous fûmes, pendant un bref moment, même pas des Haïtiens, des êtres humains dans la douleur. Tout autre chose n’était plus de mise. On ne distinguait que des morts, des blessés et des miraculés. Ce dernier groupe avait les deux autres en charge. On circulait dans une ville que l’aviation ennemie avait bombardée toute la nuit. Sur cette ville rasée, malgré nos morts (je n’ose pas avancer un chiffre de peur d’en oublier un seul) et nos blessés, commençait déjà à refleurir la vie. On distinguait des signes de vie partout. En tout cas l’énergie de vivre ne nous a jamais quittés. Cette Jeep verte qui parcourait la ville pour saluer les vivants, il ne fallait pas y entendre le moindre cocorico mais plutôt : « courage, la tâche qui nous attend sera rude. » En attendant, il faut fêter la vie car ceux qui sont morts ne rêvaient que de vivre.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (20)

Victor, Gary w Albert Buron ou profil d’une élite Tome I. – Port-au-Prince : Éd. H. Deschamps, 1989. w À l’angle des rues parallèles. - La Roque-d’ Anthéron : Vents d’ailleurs, 2003. w Chroniques d’un leader haïtien comme il faut : les meilleures d’Albert Buron : audiences. Montréal : Mémoire d’encrier , 2006. w Clair de manbo. – La Roque-d’ Anthéron : Vents d’ailleurs , DL 2007. w Les cloches de la Brésilienne. - La Roque-d’ Anthéron : Vents d’ailleurs, DL 2006. w Le diable dans un thé à la citronnelle. - La Roque-d’ Anthéron : Vents d’ailleurs , DL 2005. w Je sais quand Dieu vient se promener dans mon jardin. - La Roque-d’ Anthéron : Vents d’ailleurs, 2004. w Nouvelles interdites. – Port-au-Prince : Éd. H. Deschamps, 1989. w La piste des sortilèges. - La Roque-d’ Anthéron : Vents d’ailleurs, impr. 2002. w Sonson pipirit : profil d’un homme du peuple. – Port-au-Prince : H. Deschamps, impr. 1988.

w Anacaona / Métellus , Jean. – Hatier, cop. 1986. w Général Baron-La-Croix ou le silence masqué. Tragédie en 2 calvaires, 28 stations et 1 messe en noir et rouge / Frank Fouché. – Montréal : Lemeac, 1974. w Jénéral Rodrig : piès-téyay an 5 ak / Nono Numa. – Port-au-Prince : BonNouvel, 1975. w Pelin-Tet : pyès teyat / Frankétienne. – Port-au-Prince : Les Presses port-au-Princiennes, 1978. w Troufoban : pyès teyat / Frankétienne. - Les Presses port-au-Princiennes, 1978.

w Anthologie cristal 1992-93 : Dossier spécial poésie en Haïti. – GAP, 1992. w Anthologie de la poésie haïtienne d’expression créole / Charles, Christophe Philippe. - Ed. Choucoune, 1980. w Anthologie du roman haïtien de 1859 à 1946 Tome 1 / Ghislaine Rey. - 2e éd. – Naaman, 1982. w Anthologie du roman haïtien de 1946 à 1967 Tome 2 / Ghislaine Rey. - Ed. du Soleil, 1982. w Choix de poèmes haïtiens. - [S.n.], [197?]. w Elles écrivent des Antilles : Haïti, Guadeloupe, Martinique / sous la dir. de Suzanne Rinne et Joëlle Vitiello. - L’Harmattan, 1997. w Memories : anthologie poétique / Guillén, Nicolás ; Hughes, Langston ; Roumain, Jacques ; contr. Dracius-Pinalie, Suzanne - Fort-de-France : Éd. Desnel , DL 2007. w Nouvelles d’Haïti / [Kettly Mars, Jean-Claude Fignolé, Lyonel Trouillot al.]. - Paris : Magellan & Cie , [Courrier international] , DL 2007. w Poésie vivante d’Haïti. - Les Lettres nouvelles, M. Nadeau, 1978.


(21) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

w Adjanoumelezo / Frankétienne - [S.l.] : [s.n.], 1987. w Bonjour et adieu à la négritude ; suivi de Travaux d’identité : essais / René Depestre. – Paris : Seghers , 1989. w Dialectique de l’américanisation / Maximilien Laroche. – Sainte-Foy : GRELCA – 1993. w Dodin ! /Jeff Florentiny , Frankétienne. – [S.l.] : Edisyon Bannzil kréyoll, 1996. w Encore une mer à traverser / René Depestre. – Paris : La Table ronde, 2005. w Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres : cinquième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone / Frankétienne - Port-au-Prince : Spirale 1996. w Le métier à métisser / René Depestre. – Paris : Stock, 1998. w Où va le roman ? Débat autour des conditions d’un roman national chez le peuple noir / Alexis, Jacques-Stephen - Extr. de: Présence africaine, décembre 1956- janvier 1957. w Voix marassas : spirales francréolophonique / Frankétienne - Port au Prince : Imprimeur II. w Se nan chimen jennen yo fé lagé / Maximilien Laroche. – Sainte-Foy : GRELCA, 2007.

Sur la littérature haïtienne w L’avènement de la littérature haïtienne / Laroche, Maximilien - Sainte-Foy, Canada : Groupe de recherche sur les littératures de la Caraïbe, 1987. w L’avènement de la littérature haïtienne / Maximilien Laroche. – Port-au-Prince : Mémoire, cop. 2001. w Bibliographie des études littéraires haïtiennes : 1804-1984 / Hoffmann, Léon François - Vanves : EDICEF, 1992. w Bibliographie d’Haïti, 1994 /sous la dir. de Maximilien Laroche. – Sainte-Foy (Québec) : GRELCA , 1995. w Bibliographie haïtienne 1957-1967. - Blanchet, Paul. - Ed. Panorama, 1982. w Bizango : essai de mythologie haïtienne / Maximilien Laroche. – Sainte-Foy : GRELCA, Université Laval, 1997. w Bonjour et adieu à la négritude ; Suivi de Travaux d’identité / Depestre, René. Paris : R. Laffont, 1980. w Cours d’histoire de la littérature haïtienne : 1. Panorama de la littérature haïtienne, les pionniers, l’école de 1836 ou le début du Romantisme haïtien (1836-1860) / Dieudonné Fardin. - 3e éd. rev. et corr. - [S.n.], 1968. w Cours d’histoire de la littérature haïtienne 2. L’école patriotique : 1860-1898 / Dieudonné Fardin, / Hérard Jadotte. - 2e éd. rev. et corr. - Atelier Capois la mort, 1965. w Cours d’histoire de la littérature haïtienne : 3. La génération de la ronde : 1898-1915 / Dieudonné Fardin, / Hérard Jadotte. - Atelier Capois la Mort, 1965. w De l’oralité à la littérature antillaise : figures de l’Un et de l’Autre / Jean Bernabé, / Dany Laferrière, / Rodney Saint-Eloi, / Réal Ouellet, / Emmanuel Bouchard. - Les presses de l’Université de Laval, 1997. w La double scène de la représentation : oraliture et littérature dans la Caraïbe / Laroche, Maximilien - Sainte-Foy (Québec) : GRELCA, 1991.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (22)

w Écritures du chaos : lecture des oeuvres de Frankétienne, Reinaldo Arenas, Joël Des Rosiers / Chancé, Dominique - Saint-Denis : Presses universitaires de Vincennes, impr. 2008. w Écrivain et société en Haïti / Fleischmann, Ulrich - Fonds St-Jacques, Ste-Marie, Martinique : Centre de recherches caraïbes, Université de Montréal, [1976]. w Elles écrivent des Antilles : Haïti, Guadeloupe, Martinique / Rinne, Suzanne ; Vitiello, Joëlle Paris : L’Harmattan, 1997. w D’encre et d’exil 4. Haïti debout / Quatrièmes rencontres internationales des écritures de l’exil. - Bibliothèque publique d’information, Centre Pompidou, impr. 2005. w Espaces urbains dans le roman de la diaspora haïtienne / Lucienne Nicolas. - L’Harmattan, 2002. w Essays on haitian litterature / Léon-François Hoffmann. – Washington, DC : Three continents, 1984. w La femme noire dans le discours littéraire haïtien : éléments d’anthroposémiologie / Gérard Etienne. - Balzac ; le Griot, 1998. w Guide pour l’étude de la littérature haïtienne / Franck Fouche. - Ed. Panorama, 1964. w Haïti : une traversée littéraire [ avec un CD] / Dalembert, Louis-Philippe ; Trouillot, Lyonel - Portau-Prince : Presses nationales d’Haïti ; Paris : CulturesFrance : cop. 2010. w Haïti : regards / Hoffmann, Léon François ; Little, Roger - Paris : L’Harmattan, DL 2010. w Haïti en littérature / Anne Marty. – [Coulonges-les-Sablons] : la Flèche du temps ; Paris : Maisonneuve & Larose , DL 2000. w Haïti et sa littérature / Maximilien Laroche. – [S.l.] : A.G.E.U.M, 1963. w Haïti le pays hanté / Elvire Maurouard. - Ibis rouge éd., impr. 2006. w Hier analphabètes, aujourd’hui autodidactes, demain lettrés / Maximilien Laroche. - GRELCA; Université Laval, 1996. w Histoire de la littérature haïtienne / [choix et présentation par] Raphaël Berrou, Pradel Pompilus,... 1. - Éditions caraïbes ; [diffusion] Éditions de l’École, 1975. w Histoire de la littérature haïtienne illustrée par les textes / Raphaël Berrou, Pradel Pompilus,... 2. - Éditions Caraïbes ; Éditions de l’École, 1975. w Histoire de la littérature haïtienne / [textes réunis et présentés par] Raphaël Berrou, Pradel Pompilus,... 3. - Éditions Caraïbes ; [diffusion] Éditions de l’École, 1977. w Histoire de la littérature haïtienne de l’indépendance à nos jours / Ghislain Gouraige. - Slatkine Reprints, 2003. w Histoire de la littérature haïtienne ou l’âme noire / Vaval, Duracine. - 2e ed. - Ed. Fardin, 1986. w Hommage aux lettres d’Haïti / dossier préparé par Jean-Euphèle Milcé ; contr. Prophète, Emmelie ; Trouillot, Lyonel – Paris : Nouvelle revue française, n° 576, janvier 2006. w Langue et littérature des aborigènes d’Ayti / Jean Fouchard. - Éditions de l’École, 1972. w Littérature franco-antillaise : Haïti, Guadeloupe et Martinique /Régis Antoine. Paris : Éd. Karthala, 1992. w Littérature d’Haïti / Léon-François Hoffmann. – Vanves : Edicef ,1995 w La littérature haïtienne : essais critiques / Duraciné Vaval. - Sansot & Cie., [1911]. w Littérature haïtienne : identité, langue, réalité / Laroche, Maximilien - Port-au-Prince, Haïti : Editions Mémoire, [1999].


(23) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

w Littérature haïtienne comparée /Maximilien Laroche. – Sainte-Foy : GRELCA, 2007. w Littératures francophones. II. Les Amériques : Haïti, Antilles-Guyane / Corzani, Jack ; Hoffmann, Léon François ; Piccione, Marie-Lyne - Paris : Belin, DL 1998. w Littératures haïtiennes. - Mot pour mot, 1983. w Littérature et société en Haïti / Souffrant, Claude. - 2nd édition. – Deschamps, 1991. w Manuel illustré d’histoire de la littérature Haitienne / Pradel Pompilus, frère de l’Instruction chrétienne. - Ed. Henri Deschamps, 1961. w Le miracle et la métamorphose : essai sur les littératures du Québec et d’Haïti / Maximilien Laroche. – Montréal : Editions du Jour ,DL 1970. w La nouvelle en Haïti 1980-2000 / présenté par Pierre Maxwell Bellefleur. - [S.n.], 2001. w Les Origines sociales de la littérature haïtienne /Henock Trouillot. – Port-au-Prince : Fardin, 1986. w Panorama de la littérature haïtienne de la diaspora / Pierre-Raymond Dumas 1. - Port-auPrince : L’Imprimeur, 1996. w Le Patriarche, le marron et la dossa : essai sur les figures de la gémellité dans le roman haïtien /Maximilien Laroche. – Sainte-Foy : GRELCA [Groupe de recherche sur les littératures de la Caraïbe], 1988. w Pour une bibliographie des études littéraires haïtiennes / Léon-François Hoffmann. – [S.n.], 1977. w Le pouvoir des mots, les maux du pouvoir des romanciers haïtiens de l’exil / Jean Jonassaint. - Éd. de l’Arcantère ; Presses de l’Université de Montréal, 1986. w Prinsip Marasa / Maximilien Laroche. – Sainte-Foy : GRELCA, 2004. w Quelle fiction faire ? Que faire ? Notes sur la question littéraire haïtienne / Jean-Claude Charles. - Ed. Mémoire, 1999. w La question de l’Autre dans le roman haïtien contemporain / Chemla, Yves - Cayenne : Ibis Rouge éditions, 2003. w Rayonnants écrivains de la Caraïbe : Haïti, Guadeloupe, Martinique, Guyane : anthologie et analyses / Antoine, Régis - Paris : Maisonneuve & Larose : Servédit, DL 1998. w The renaissance of Haitian poetry / Garret , Noami M. - Présence Africaine, 1963. w Rêve et littérature romanesque en Haïti : de Jacques Roumain au mouvement spiraliste / Bernard, Philippe - Paris : L’Harmattan, DL 2003. w Le roman féminin d’Haïti forme et structure /présentation de Maximilien Laroche. – Sainte-Foy: GRELCA, 1985. w Le roman haïtien : idéologie et structure /Léon-François Hoffmann. – Sherbrooke, Can. : DL 1982. w Le roman haïtien : idéologie et structure / Léon-François Hoffmann. – Sherbrooke, Can. : DL 1982. w Le roman spiraliste haïtien : un cas d’école / présenté et soutenu par Jean M. Fritz-Berg Jeannot. - [S.n.], 2002. w Des romans de tradition haïtienne sur un récit tragique / Jean Jonassaint. - L’Harmattan ; Editions du CIDIHCA, 2002.


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (24)

w De Saint Domingue à Haïti : essai sur la culture, les arts et la littérature / Jean Price-Mars. – Présence africaine, 1959. w Théories caraïbes : poétique du déracinement / Des Rosiers, Joël – Montréal (Québec) : Triptyque, 1996. w Trajectoire. I. La Poésie au corps : études et entretiens sur la poésie et la littérature haïtienne contemporaine / Charles, Christophe Philippe. – Ed. Choucoune, 1986.

Biographies, études des œuvres w Anacaona de Jean Métellus. La tragédie des origines / Lysiane Lesel. - [S.n.], 2000. w Actualité de Jacques Roumain : le Christ noir / Hébert Magloire. – [S.n.] : 1975. w Le comique chez Justin Lhérisson : La famille des Pitite-Caille et Zoune chez sa Ninnaine / Frantz Jean. - [S.n.], 2001. w Comprendre «Gouverneurs de la rosée» de Jacques Roumain / Christiane Conturie,... - Issyles-Moulineaux : les Classiques africains ,1980. w Contes et réalités haïtiennes chez Jacques Stephen Alexis / Décius, Philippe - Extrait de : Europe, n° 501, 1971. w Cours de littérature antillaise «Gouverneurs de la rosée» [de] Jacques Roumain / par Raymond Relouzat,.. - Librairie Relouzat, [196-?]. w Davertige : poète haïtien, poète universel /Bernadette Carré Crosley. – 2003.

Paris : L’Harmattan,

w La diffusion de la littérature haïtienne en France : quelle reconnaissance ? / Marie-Josée N’Zengou-Tayo, Langue, identité et postcolonialisme : le cas d’Edwidge Danticat / Martin Munro. In « Aux quatre vents de la Caraïbe » .- Ed. de minuit, 2006. w Dimension et limites de Jacques Roumain / Hénock, Trouillot. – Port-au-Prince : Fardin, 1975. w L’eau et les hommes d’après deux romans de Jacques Roumain : La Montagne ensorcelée et Gouverneurs de la rosée / Maguy Samson. – [S.n.], 1993. w Entre mode fictionnel et mode référentiel : l’univers romanesque de Lyonel Trouillot : choix centré sur Les fous de Saint-Antoine et Rue des Pas Perdus / présenté... Mélanie François. – [S.n.], 2006. w L’érotisme solaire ou l’éclipse du réel autour d’un concept de René Depestre à travers l’analyse de deux de ses ouvrages : Hadriana dans tous mes rêves et Eros dans un train chinois / Ronald Selbonne. – [S.n.], 1997. w Etzer Vilaire : témoin de nos malheurs : étude suivie de la reproduction intégrale du poème d’Etzer Vilaire Les Dix hommes noirs (1901) avec des questions sur le texte et des sujets de réflexions / Gaillard , Roger. – Presses Nationales, 1972. w Faustin Soulouque d’Haïti dans l’histoire et dans la littérature / Léon-François Hoffmann. – L’Harmattan, DL 2007. w Frankétienne écrivain haïtien /sous la dir. de Jean Jonassaint . – Paris : Réplique diffusion, 1987. w Gouverneurs de la rosée : Jacques Roumain : analyse et critique / Michel Prat. – Paris : Hatier, 1986. w Harlem, Haiti, and Havana a comparative critical study of Langston Hughes, Jacques Roumain, Nicolás Guillén / by Martha Cobb. - Washington, DC : Three Continents Press , cop. 1979.


(25) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

w L’imaginaire de la femme dans «Alléluia pour une femme jardin» de René Depestre / Pierre Maxwell Bellefleur. - [S.n.], 2000. w Jacques Roumain / Roger Dorsinville. – Paris : Présence africaine, impr. 1981. w La lutte des femmes dans les romans de Jacques-Stephen Alexis /Robert Manuel. - Port-auPrince : H. Deschamps, 1980 w Magouille d’une esthétique : René Depestre et le vodou /Bernard Delpêche. – Paris : Caractères, impr. 2005. w Mon Roumain à moi / Jean Avin Francois [et al.]. - Port-au-Prince : Direction Nationale du Livre, 2007. w Une négritude socialiste : religion et développement chez J. Roumain, J.S.Alexis, L. Hughes / Claude Souffrant. – Paris : Éditions l’Harmattan, 1978. w L’oeuvre poétique de René Philoctète et la représentation du sujet / Jean M. Fritz-Berg Jeannot. - [S.n.], 2000 w René Depestre /Claude Couffon. - Paris : Seghers, 1986. w Sémiologie et personnage romanesque chez Jacques-Stephen Alexis / Yves Antoine. – Montréal : Ed. Balzac ,1994. w Le sujet opaque : une lecture de l’œuvre poétique de Magloire-Saint-Aude / Stéphane Martelly. Paris : L’Harmattan, 2001. w Trois études sur «Folie» de Marie Chauvet / Maximilien Laroche. – Sainte-Foy : GRELCA , 1984 w Typo-topo-poéthique sur Franketienne / [textes présentés par] Jean Jonassaint. - Paris : l’Harmattan, DL 2008. w L’Univers romanesque de Jacques Roumain / Roger Gaillard. – Port-au-Prince : H. Deschamps, 1984


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (26)

A consulter sur Cairn http://www.cairn.info/

w L’esthétique de la dégradation dans la littérature haïtienne / Rafael Lucas – in : « Revue de littérature comparée 2002/2 (n o 302) ». w Les fictions identitaires des romanciers haïtiens du Québec / Józef Kwaterko – in : Revue de littérature comparée 2002/2 (n o 302),Gradhiva 2005/1 (n° 1). w Jacques Roumain, ethnologue haïtien / Christine Lauriere – in : L’Homme 2005/1 (n° 173).

A consulter sur Jstor http://www.jstor.org/

w Les affres d’un défi: An Excerpt / Frankétienne, Carrol F. Coates – in : Callaloo, Vol. 19, No. 3 (Summer, 1996). w Anthony Phelps – In : Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992). w Le bilinguisme dans le roman haïtien / Michaëlle Ascencio – In : Cahiers d’Études Africaines, Vol. 37, Cahier 148, La Caraïbe : Des îles au continent (1997). w The Climate of Haitian Poetry / Leon-Francois Hoffmann – In : Phylon (1960-), Vol. 22, No. 1. w Engagement, Exile and Errance: Some Trends in Haitian Poetry 1946-1986 /J. Michael Dash In : Callaloo, Vol. 15, No. 3, Haitian Literature and Culture, Part 2 (Summer, 1992). w Felix Morisseau-Leroy In: Callaloo, Vol. 15, No. 3, Haitian Literature and Culture, Part 2 (Summer, 1992). w Franketienne / Mohamed B. Taleb-Khyar – In :Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992). w From Port-au-Prince to Montréal to Miami : Trans-American Nomads in Dany Laferrière’s Migratory Texts / Jana Evans Braziel. – In :Callaloo, Vol. 26, No. 1 (Winter, 2003). w The Haitian Intellectual Scene: Creative Writers, Essayists, and Visual Artists /Carrol F. Coates. – In : Callaloo, Vol. 15, No. 3, Haitian Literature and Culture, Part 2 (Summer, 1992). w Haitian Literature After Duvalier: An Interview With Yanick Lahens / Clarisse Zimra. In : Callaloo, Vol. 16, No. 1 (Winter, 1993). w The Haitian Novel During the Last Ten Years /Léon-François Hoffmann. In : Callaloo, Vol. 15, No. 3, Haitian Literature and Culture, Part 2 (Summer, 1992). w Haitian Women’s Fiction /Marie-Denise Shelton. In : Callaloo, Vol. 15, No. 3, Haitian Literature and Culture, Part 2 (Summer, 1992). w Jean-Claude Fignole / Marie-Agnès Sourieau. In : Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992). w Jean Metellus / Mohamed B. Taleb-Khyar. In : Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992). w Joël Des Rosiers / Suzanne Houyoux. In : Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992).


(27) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

w Rene Depestre / Mohamed B. Taleb-Khyar. In: Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992). w Rene Philoctete. In : Callaloo, Vol. 15, No. 3, Haitian Literature and Culture, Part 2 (Summer, 1992), pp. 623-627. w Roger Dorsinville / Mohamed B. Taleb-Khyar. In : Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992). w Time and Space in Dany Laferrière’s Autobiographical Haitian Novels /Dennis F. Essar In : Callaloo, Vol. 22, No. 4 (Autumn, 1999). w Trends in Recent Haitian Literature /Mercer Cook. In :The Journal of Negro History, Vol. 32, No. 2 (Apr., 1947). w Yanick Lahens / Mohamed B. Taleb-Khyar. In : Callaloo, Vol. 15, No. 2, Haitian Literature and Culture, Part 1 (Spring, 1992).

A consulter sur MUSE http://muse.jhu.edu/

w «Common Being» and Organic Community in Jacques Roumain’s Gouverneurs de la rosee / Britton, Celia. In : Research in African Literatures, Volume 37, Number 2, Summer 2006. w Ecrire en pays assiegé ; Haiti: Writing under Seige (review)/Dash, J. Michael. In : Research in African Literatures, Volume 37, Number 1, Spring 2006, pp. 163-165 (Review). w From Port-au-Prince to Montreal to Miami : Trans-American Nomads in Dany Laferriere’s Migratory Texts / Braziel, Jana Evans, 1967– In : Callaloo, Volume 26, Number 1, Winter 2003, pp. 235-251 (Article). w «A Marred Testament»: Cultural Trauma and Narrative in Danticat’s The Farming of Bones / Novak, Amy. In : Arizona Quarterly : A Journal of American Literature, Culture, and Theory, Volume 62, Number 4, Winter 2006. w Re-Membering Hispaniola: Edwidge Danticat’s The Farming of Bones / Shemak, April. In : MFS Modern Fiction Studies, Volume 48, Number 1, Spring 2002. w Tragic Narratives: The Novels of Haitian Tradition / Jonassaint, Jean, 1950 - In : Callaloo, Volume 26, Number 1, Winter 2003. w Translating Jacques Stephen Alexis / Hurley, E. Anthony. In : Research in African Literatures, Volume 35, Number 2, Summer 2004.

À consulter sur MANIOC http://www.manioc.org

w Rencontre avec Kettly Mars, poète et romancière haïtienne - Vidéo.

Pour profiter des services et des collections de la bibliothèque, INSCRIVEZ-VOUS ! Guadeloupe : 0590 48 30 32 Guyane : 0594 29 40 16 Martinique : 0596 72 75 30

http://www.univ-ag.fr/documentation.html www.facebook.com/bibuag

200 000 livres 15 000 revues électroniques 12 000 livres numériques 700 DVD


RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! » (28)

Zoom sur l’œuvre d’Arnold Antonin w Albert Mangonès l’espace public. - Unité audiovisuelle Centre Pétion Bolivar, 2004. w André Pierre : celui qui peint le bon. - Unité audiovisuelle CPB, 2003. w Art naïf. - Unité audiovisuelle CPB, 1976. w Aubelin de Jolicoeur, Mister Haïti. - Unité audiovisuelle CPB, 2007. w Beauté contre pauvreté à Jalousie. - Centre Pétion Bolivar, 2004. w Cédor ou l’esthétique de la modestie. - Centre Pétion Bolivar, 2004. w Courage de femmes : [Bénita et Mérina]. - Unité audiovisuelle Centre Pétion Bolivar, 2005. w Chronique d’une catastrophe annoncée. - Unité audiovisuelle CPB, 2010. - 19’. w Faiseur de fanaux / réalisation Arnold Antonin. - Centre Pétion Bolivar, 2004. w GNB kont atila ou une autre Haiti est possible. - Centre Pétion Bolivar, 2004. w Haïti, le chemin de la liberté. - Unité audiovisuelle CPB, 1974. w Jacques Roumain : la passion d’un pays. – Unité audiovisuelle CPB, 2009. - 95’. w Marithou femme peintre d’Haïti. - Centre Pétion Bolivar, 2004. w La planète bleue de Lucner Lazard. - Centre Pétion Bolivar, 2010. - 23’. w Préfète Duffaut : piété et urbanisme imaginaire. - Unité audiovisuelle CPB, 2006. w Le Président a-t-il le sida ? - Unité audiovisuelle CPB, 2007. w Radio Haïti inter : le droit à la parole. - Unité audiovisuelle CPB, 2005. w La sculpture peut-elle sauver le village de Noailles ou les Boss-métal de la Croix-des-Bouquets. - Unité audiovisuelle CPB, 2009. 34’. w Tiga : Haïti, rêve, possession, création, folie. - Unité Audiovisuelle Centre Pétion Bolivar, 2001. w Ti machin : la mécanicienne. - Centre Pétion Bolivar, 2004.

Autres films sur Haïti w 40 ans après, Roussan Camille / Mario Delatour. – Amistad films, 2003. w The agronomist = l’agronome / Jonathan Demme. - Wild Side vidéo, 2006. w Un certain bord de mer : un siècle de migration arabe en Haïti / Mario Delatour. – Amistad films, 2004. w Dans la gueule du crocodile / Larivain Catherine, Ouimet Lucie. - 1998. w Dany Laferrière, la dérive douce d’un enfant de Petit Goâve / Pedro Ruiz, 2010. w Divine horsemen : the living gods of Hait / Maya Deren. - Tavia Ito, 2008. w Les enfants du coup d’Etat / Rachèle Magloire. – Productions Fanal, 2001. w Haïti la fin des chimères. - Malavida, 2004. w Haïti, le silence des chiens / Raoul Peck. - AKS Visionsla Sept Arte, Velvet film, 1994. w Haïti, les grands défis / Claude Saint-Rome, 2010. w Des hommes et des Dieux / A. Lescot et F. Magloire. – Collectif 2004 Images, 2002. w Mario Benjamin / Irène Lichtenstein. – Troubadour films, 2008, 53 mn. w McAnuff Winston, Electric Dread / Gilles le Mao. - 2010. w René Depestre : chronique d’un animal marin / Patrick Cazals. - Direction du livre et de la lecture [distrib.], 2009. w Royal bonbon / Charles Najman. – Malavida, 2004. w Wyclef Jean : all star jam at Carnegie Hall / Jim Yukich, Bud Schaetzle. - Eagle Rock entertainment Ltd, 2005


(29) RENCONTRES LITTERAIRES « HAÏTI KENBE LA ! »

Programme Guadeloupe 24 janvier 2011 /// Campus de Saint-Claude /// DPLSH w 15h : « Lire, écrire : panorama de la littérature haïtienne contemporaine »

25 janvier 2011 /// Campus de Fouillole /// BU w 18h : Projection du film « Quarante ans après... Roussan Camille » de Mario Delatour. 2003, 52’. w 19h : « Ecrire le séisme » : rencontre et lectures animées par Christian Chéry, enseignant de littérature de la Caraïbe francophone à l’IUFM et au DPLSH. La rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces en collaboration avec la Librairie Générale Jasor.

25/31 janvier 2011 /// Campus de Fouillole /// BU w Exposition d’une sélection d’oeuvres de grands peintres haïtiens en collaboration avec la galerie Pôle d’Arts (Gosier)

Guyane Jeudi 26 janvier 2011 /// Campus Saint-Denis /// BU w 16h : Projection du film « Jacques Roumain : la passion d’un pays » d’Arnold Antonin.

2009, 95’. w18h : « Carte blanche aux éditions Mémoire d’encrier », rencontre et lectures animées

par Alice Gradel, directrice-adjointe du SCD et l’équipe de la bibliothèque universitaire. Vendredi 27 janvier 2011 /// Bibliothèque Alexandre-Franconie w 18h : « Ecrire le séisme. », rencontre animée par Daniel Pujol, enseignant de philosophie.

Samedi 28 janvier 2011 /// Librairie Suzini w 10h : Les auteurs en dédicace.

Martinique Mardi 1er février 2011 /// Campus de Schoelcher /// BU w 18h : « Ecrire le séisme. », café littéraire proposé et animé par Alice Gradel, directriceadjointe du SCD, et l’équipe de la bibliothèque universitaire.

Jeudi 3 février 2011 /// Campus de Schoelcher /// BU w 15h : Projection du film « Port-Au-Prince ma ville (Potoprens se pa’m) de Rigoberto López Pego. 2000, 52’.

Samedi 5 février 2011 /// Fort-de-France /// Librairie Alexandre w 10h : Rencontre à la librairie Alexandre.

Les rencontres littéraires sont organisées avec la participation de l’association des amis de la bibliothèque universitaire. Soutenez notre action en adhérant à l’AABU ! Info : 05 96 72 75 42.


« Haïti Kenbe la ! » C’est le cri d’un poète et d’un survivant, rescapé du tremblement de terre qui a détruit Port-au-Prince et ses environs le 12 janvier 2010. Ce sont ces mots qui ont inspiré les premières rencontres littéraires itinérantes organisées par les bibliothèques de l’université des Antilles et de la Guyane. Car même en détresse, Haïti demeure terre d’art et de littérature. La liste est longue des écrivains qui disent les beautés et les tragédies de ce pays et de son peuple. Nous en appelons à la voix de deux d’entre eux et au murmure de tous les autres pour rendre hommage aux morts et espoir à ceux qui leur survivent. Rodney Saint-Eloi et Makenzy Orcel rencontreront du 24 janvier au 5 février 2011 les lecteurs de Guadeloupe, Guyane et Martinique pour des échanges passionnés autour d’Haïti et de sa littérature. Deux rendez-vous en Guadeloupe (sur les campus de SaintClaude et de Fouillole), deux temps forts en Guyane (sur le campus Saint-Denis et à la bibliothèque Alexandre-Franconie) et sur le campus de Schoelcher en Martinique : un café littéraire exceptionnel avec la participation de Lionel-Edouard Martin. Le programme de ces rencontres littéraires s’enrichit de projections de cinéma documentaire et se poursuit en librairie, grâce au partenariat mis en place avec les librairies Alexandre, Jasor et Suzini. Haïti : la parole est aux écrivains !

Service Commun de la Documentation - Université des Antilles et de la Guyane www.univ-ag.fr/documentation.html

Bibliographie Littérature haïtienne  

Littérature haïtienne : Bibliographie des ouvrages disponibles dans les bibliothèques de l'université des Antilles et de la Guyane.