Page 98

du Mexique. Livre V. 361 de fausses demarches fur les moyens dont il prétendoit se servir pour arriver à ses fins ; enfin son impatience lui causa la mort. Son premier aveuglement vint de la défiance : vice qui comme l’excès de la crainte, donne quelquefois jusques à la temerité : le second vint de la colere , qui prive les hommes de l’avantage de la raison, dont elle les rend ennemis : & le troisieme fut causé par l’envie qui tient lieu de colere aux ames basses, & qui sentent leur foiblesse. On traita aussi tôt des moyens d’assister Cortez, & l’Empereur commit ce foin aux Ministres qui composoient l’assemblée. Il donna une audience favorable à ces Envoyés, témoignant qu’il étoit fort satisfait que la justice se fût déclarée pour eux. Il honora Martin Cortez de pluieurs marques de fa bienveillance, en consideration du mérite de fon fils, dont il lui promit de recompenser les services par des graces proportionnées à leur grandeur. Cependant on nomma quelques Religieux pour aller travailler à la conversion des Indiens, qui étoit la premiere vue de Sa Majesté, dont la pieté preferoit toujours le foin de la Religion aux interêts de son Etat. Il commanda que l’on tînt prêt un secours considerable d’armes & de chevaux pour Tome II.

Hh

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement