Page 37

300

Histoire de la Conquête crime ; & quelque motif qu’on ait eu de le commettre une premiere fois , l’imitation en est toujours condamnable, comme une rechute. Un si grand desordre n’alla pas loin sans être condamné , & sans qu’on y apportât le remede nécessaire , quoiqu’il eût paru devant l’Empereur , armé de toutes les raisons qui peuvent justifier l’esclavage entre les Chrétiens. Ce point fut agité par de longues disputes , de vive voix & par écrit : cependant le Prince , par le mouvement d’une ame veritablement Royale, lardant aux Theologiens le loin d’accorder leurs controverses, ordonna que les Indiens feroient mis en liberté , quand les Joix de la guerre le permettroient, & cependant qu’ils feroient traités en prifonniers de guerre , & non pas en esclaves : Heroïque décision , que la prudence parrageoit avec la pieté, parce que la bonne politique ne souffroit pas qu’on diminuât le nombre des vassaux pour augmenter celui des Esclaves ; & que la Religion n’enfeigne point à décrier par le fouet & la chaîne, l’autorité de la raifon.

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement