Page 295

Histoire de la Conquête le disgrace, indigne d’Elle : mais qu’il étoit prisonnier d’un Prince si puissant, qu’il ne reconnoissoit point de Superieur en ce monde ; & si bon, que Guatimozin ne pcuvoit pas feu» lement esperer sa liberté, de la roya» le clemence de ce grand Prince , mais » encore l’Empire de ses ancêtres, aug» mente du glorieux titre de son amitié. » Qu’en attendant le tems qu’il falloit » pour recevoir ses ordres fur ce su» jet il seroit servi & respecté par les » Espagnols, de maniere qu’il ne trouve» roit point de difference entre leur obéïf» sance, & celle de ses Sujets. Il voulut passer de-là à quelques motifs de consolation, fondés fur l’exemple des Souverains tombés en de semblables difgraces ; mais la douleur de Guatimozin étoit encore trop tendre, pour souffrir des remedes, & le General apprehenda de le mortifier sans le résoudre ; parce qu’on n’a point encore trouvé de consolation pour les Rois depossedés, & qu’il étoit difficile de rencontrer de la resignation en un esprit qui manquait de la véritable connoissance de Dieu. Guatimozin étoit un jeune homme d’environ vingt-quatre ans, & si brave, qu’en cet âge il avoit acquis par ses exploits

554

» » » »

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement