Page 291

Histoire de la Conquête 550 en meme tems, & hausserent les rames quand elles se virent inverties : & les Mexicains qui étoient fur la premiere, crierent qu'on ne tirât pas, parce que la perfonne de l’Empereur étoit fur ce vairteau ; ce qui fut entendu par des Espagnols , qui fçavoient déja quelques mots de la langue de Mexique. Les Indiens baisserent encore les armes, afin qu’on les comprît mieux, 8c accompagnerent leurs prieres de toutes les démonstrations de gens qui fe soumettent. En ce moment le brigantin aborda la pirogue; &Holguin, avec quelques Efpagnols , fe jetta fur les prifonniers. Guatimozin s’avança le premier, 8c reconnoisfant le Capitaine, à ladéference qu’on lui rendoit : » Je suis, dit-il, votre prisonnier, » & j’irai où vous voudrez : Je vous prie » seulement de faire quelque attention à » l’honneur de l’Imperatrice & des fem» mes de sa fuite. » Aussi tôt il parta dans le brigantin, & donna la main à fa femme, pour lui aider à monter, avec une si grande presence d’esprit, que connoissant qu’Holguin étoit en peine de ce que les autres pirogues feroient, il lui dit : » Ne » vous inquietés point de ces gens de ma » suite, ils viendront tous mourir aux pieds » de leur Prince. « En effet, au premier signe qu’il fit, ils laisserent tomber leurs

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement