Page 222

du Mexique. Livre V.

485

mal de sa conduite, & à décrier l’entreprise contre Mexique entre ceux de fa Nation, il fît part de cette connoissance aux Senateurs de Tlascala, afin qu'ils le rapellassent, sous prétexte de l’employer ailleurs, ou qu’ils prissent des mesures pour corriger ce désordre par leur autorité. Le Senat, en présence du pere de Xicotencal, répondit : " Que suivant les " Statuts de la Republique, le crime de " soulever les Armées contre leur General, " méritoit le dernier suplice ; & qu’ainsi " Cortez pouvoit proceder, s’il étoit néces- " faire, a toute rigueur contre leur Com " mandant, ainsi qu’ils en useroient eux- " mêmes, s’il revenoit à Tlascala, non- " seulement en fa personne, mais encore " en celle de leurs Sujets qui le suivroient. " On voit bien que cette permission mit le General en plein droit de punir Xicotencal, quoiqu’il fût encore quelques jours à souffrir son insolence, en tâchant de le reduire par les voies de la douceur : mais on a toujours plus de penchant à croire que fa mort arriva hors de Tezeuco, suivant la Relation de Bernard Diaz ; puisque Cortez étoit trop éclairé, pour ignorer la difference qui est entre la vûe d’une action qui donne de si terribles idées, & le recit du même fait après qu’il est arrivé : & S f iij

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement