Page 199

462

Histoire de la Conquête d’arbres entiers coupez par le pied, qu'on & qui laisla tomber fur l’autre bord étant assemblés le mieux que l’on put , livrerent un passage fuffifant , quoique dangereux, à l’infanterie. Les Efpagnols de l’avant - garde passerent en diligence, laissant aux Tlascalteques le foin d’entretenir les ennemis par une diverfion ; & on forma enfin au-delà du fossé un bataillon qui grossissoit à tout moment par les Soldats des Alliés qui se hazardoient de passer. Mais les Mexicains s’apperçurent bientôt de leur négligence, & fondirent sur ceux qui étoient entrés , avec tant de force & de rage , qu’ils eurent beaucoup de peine à conserver leur polie : & on bazardoit fort le succès de ce combat, fi Cortez ne fût accouru fort à propos, luivi d’Olid ,d’Alvarado & de Tapia , qui s’étant écartés durant que l’Infanterie passoit, avoient enfin trouvé un passage pour la Cavalerie fort difficile , mais d’un grand fecours dans l'extrême peril où les choies étoient réduites. Ces Cavaliers prirent un allez grand tour , à dessein décharger les Mexicains par derriere ; & ils en vinrent à bout avec le secours de quelque Infanterie , dont ils furent redevables à Diaz , qui n’ayant consulté que son courage , passa le

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement