Page 176

439 du Mexique. Livre V. secours, de ce roit dans les Indes : mais arripouvoit quelque part qu’il vînt, ne ver en un tems plus propre ; 8c Cortez en reconnut bien la veritable fource , en rendant graces à Dieu , non feulement de ce bonheur, qui augmentait ses forces , mais encore de la vigueur qu’il fentoit renouveller en son courage , & de cette merveilleuse confiance, qui n’étant pas incompatible avec fa valeur naturelle, lui paroissoit néanmoins l’effet d’une influence qui venoit du Ciel même. En ce même tems, des Envoyés de Chalco & de Thamanalco vinrent en diligence , demander du secours au General, contre une puissante Armée que Ton préparoit à Mexique, afin de faire rentrer dans l’obéissance de l’Empereur, les Villesde ces Provinces , qui conservoient encore de la fidelité pour les Espagnols. Guatimozin avoit une forte inclination aux armes ; & comme on l’a.vû déjà par fa conduite, il donnoit toute son application à cet exercice, & tous ses soins à chercher les moyens d’obtenir la victoire sur ses ennemis. Il n’en trouvoit pas de plus alluré, que celui de jetter dans ces Provinces des troupes allez fortes pour ôter la communication avec celle de Tlascala, & retrancher les secours de Vera-Cruz. Ce dessein étoit d’une telle O o iiij

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement