Page 161

Histoire de la Conquête » troupes étoient fraîches , & souhai» toient de se faire voir aux ennemis, & » que pressé par leurs instances, & par cel» le de son propre courage , il supplioit » très-humblement le General de lui mar» quer à l’heure même quelque entreprise, » où il put donner des preuves de sa va» leur, & préluder avec les Mexicains, » jusqu’à ce que le tems fût venu d’ache» ver leur défaite par la destruction de leur » Ville. Cortez avoit déja resolu de le conduire avec foi ; mais cette vanité hors de saison ne lui plut pas : & comme il n’étoit pas trop satisfait des saillies de ce jeune homme, dont Sandoval l'avoit informé, il lui répondit avec une espece de raillerie : » Qu’il lui avoit déja ,préparé une » expedition d’importance, où il pourle pressoit ; » roit soulager l'ardeur qui « mais qu’il vouloir l’accompagner lui» même, afin d’être témoin de ses ex» ploits. » Cortez avoit naturellement du dégoût des fanfarons, parce qu’on trouve rarement la valeur fans la modestie ; néanmoins il ne laissa pas de reconnoître que ces fougues de courage étoient des chaleurs d’un sang échauffé par la jeunesse, & un défaut allez ordinaire aux nouveaux Soldats , qui font sortis heureusement des premières occasions, & dont le peu d’experience

424

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement