Page 141

404

Histoire de la Conquête ils usoient en fuyant, revinrent encore par deux fois insulter l'arriere-garde sans s’épouvanter du carnage qu’on faisoit dans leurs troupes jusqu’à ce que la crainte de s’approcher de Tezeuco, où les Espagnols avoient le gros de leur armée, leur fit reprendre le chemin d’Iztacpalapa, assez bien châtiez de leur temerité, puisqu’ils perdirent en ces divers combats plus de six mille hommes ; & quoi qu’ils y eût quelques blessés du côté des Espagnols, il ne mourut que deux Tlafcalteques & un cheval, qui tout couvert de fleches & de coups des épées des Indiens, eut néanmoins allez de vigueur pour retirer son Maître de la mêlée. Cortez & toute son Armée celebrerent ce commencement de vengeance, comme une juste fatisfaction des fatigues qu’ils avoient endurées ; & un peu avant la nuit ils firent leur entrée dans la Ville, honorés par trois ou quatre victoires remportées, pour ainsi dire, en chemin faisant, qui donnerent un grand lustre à cette expedition, & effacerent entierement l’affront de leur retraite. Néanmoins il faut avouer que le stratagême des Mexicains était bien concerté. Ils firent une sortie à dessein d’attirer les ennemis ; ils fe laisserent faire une charge,

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne. Vol.2-2  

Auteur : Solís, Antonio de / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement